Cette affaire de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi rappelle la triste affaire Mehdi Ben Barka, un intellectuel marocain opposant politique, ayant lui aussi disparu, mais en France et qui s’est retrouvé liquéfié dans une cuve d’acide à Rabat. C’est une grande tradition des services de renseignements que d’éliminer les opposants. La seule différence entre ces deux cas c’est que pour Ben Barka, la France était complice du Maroc alors que pour Khashoggi la Turquie ne l’était pas et a donc fait son travail. Sans oublier les différents kidnappings réalisés par la CIA dans tous les pays du monde, sans exception aucune, y compris dans les pays européens, multipliant les prisonniers qui se retrouvent dans des prisons secrètes, torturés à longueur de journée pendant des années et sans aucun jugement ! Du coup, quand on voit les nations occidentales faire les vierges effarouchées et s’offusquant d’un tel traitement et d’une telle violence, on est tenté de sourire sous cape, n’était le côté tragique…