Il n’est pas loin le jour où, à l’ONU, on légiférera sur la nécessité de créer le  statut du cyber-citoyen mondial.

Aujourd’hui cette idée peut paraitre abstraite, voire impossible. Mais un jour, d’une manière ou d’une autre, « ils » prendront le contrôle du réseau mondial.