C’est tout de même inacceptable de constater autant de pannes informatiques obligeant les bureaux de Poste marseillais de Saint-Henri et Saint-André à fermer plusieurs jours ou condamner un poste de travail plusieurs jours d’affilée. Pourtant les prix ne cessent d’augmenter depuis des années avec des hausses de 10% et plus à chaque 1er janvier !!! Le service après-vente du matériel informatique est quasi inexistant, très peu réactif, ce qui rallonge les files d’attente et aggrave l’exaspération des clients.

Nous assistons à un véritable sabotage de cette entreprise qui était pourtant un exemple de précision, d’efficacité et de professionnalisme. Nos remerciements les plus chaleureux à Philippe Wahl, le président de la Poste depuis 2013, encore un ENArque qui a bien fait son travail comme bon nombre de ses collègues…