Alors que les Algériens sortent par millions battre le pavé contre la dictature mafieuse criminelle qui a mis le pays à genou, les médias français restent silencieux sauf si c’est pour parler de football ou de quelques faits-divers insignifiants ! La censure est visible par tous et elle est généralisée, même les associations droit-de-l’hommistes ne disent rien lorsqu’un manifestant est emprisonné 6 mois pour le simple port d’une pancarte ou lorsqu’une députée est emprisonnée ou un résistant âgé de 86 ans l’est aussi pour avoir dit une vérité historique. Ces mêmes médias hexagonaux en feront par contre des tonnes si une Iranienne insignifiante rate une marche à Téhéran !