Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
La taxe sur les ordures ménagères explose !
À la une

La taxe sur les ordures ménagères explose ! 

C’est tout de même assez choquant de constater à quel point les affaires publiques sont très mal gérées par les politiciens et les élus qui nous dirigent. Encore une fois, ils n’hésitent pas à faire augmenter les taxes sur les ordures ménagères, bien au-delà de ce qui est nécessaire !


Estimant avoir trop payé de taxe de collecte des déchets, une association de défense des consommateurs demande le remboursement pour les habitants de Nancy.

L’UFC-Que Choisir compte bien prouver qu’elle a raison. Dans un rapport présenté jeudi 12 décembre, l’association de défense des consommateurs assure que le budget 2018 de la Métropole Nancy concernant l’enlèvement des ordures est « excédentaire ». Une situation inadmissible pour l’UFC puisqu’elle va à l’encontre des intérêts des contribuables, et surtout elle ne « respecte pas la loi », rapporte le site actu.fr. L’excédent budgétaire est estimé « au minimum » à 38%, selon un courrier signé par le président de l’association et envoyé à celui de la collectivité. Ainsi, la question se pose de savoir si le Grand Nancy (20 communes et plus de 250 000 habitants) a « surfacturé » la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) ? Pour l’UFC, ça ne fait pas de doute, alors que la métropole assure que non.

« La TEOM collectée en 2018 excédant de manière disproportionnée le coût de la collecte et du traitement des déchets, la délibération relative au taux du TEOM voté pour l’année 2018 par le conseil métropolitain est entachée d’illégalité », a écrit l’association dans un courrier. C’est pourquoi, elle demande simplement le remboursement du « trop perçu » par le Grand Nancy. Un montant qui représenterait près de 200 euros par foyer. Selon le budget primitif 2018, cette taxe devait s’élever à 26,5 millions d’euros. Finalement, l’association révèle que le montant collecté est bien supérieur. Ainsi, l’UFC-Que Choisir est prête à saisir le Tribunal administratif si la métropole ne va pas dans son sens…


Photo d’illustration : Capelle.r / Getty Images

MARINE THORON

Capital

13 décembre 2019

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.