robert_menard
Robert Ménard. — N. Bonzom / Maxele Presse

Toujours fourré dans les bons coups le Robert Ménard puisqu’il vient de s’illustrer en interdisant de fumer la chicha dans les rues de Béziers. Bien sûr, tout ceci pour le bien-être et la préservation de la santé de ses administrés. Sauf qu’il faudrait qu’il interdise également de fumer la cigarette normale qui est beaucoup plus dangereuse eu égard à la mortalité qui lui est imputée, sans oublier l’alcool cet autre poison mortel … Mais non, seule la chicha intéresse cet agent de subversion américain qui a passé sa vie à servir les intérêts US en travaillant pour la CIA comme le démontre parfaitement le livre de Maxime Vivas, La face cachée de reporters sans frontières.

Robert Ménard, toujours à brasser de l’air sur des sujets accessoires pour ne pas parler, ne jamais parler, des vrais sujets et des vraies problématiques.


La commune de Béziers a publié un arrêté interdisant la pratique jusqu’au 30 septembre…

Robert Ménard s’attaque aux fumeurs de chichas : la ville de Béziers a publié un arrêté interdisant de fumer la chicha dans l’espace public, jusqu’au 30 septembre, « pour le bien-être et la santé de ses habitants », indique la commune sur Twitter.

« On a décidé de l’interdire à l’extérieur […], près des écoles, des équipements sportifs et culturels. C’est néfaste pour la santé, il n’y a pas de raison que ce soit près de ces établissements », confie le maire, proche de l’extrême droite, à Midi Libre.

« Ça renvoie une image de la ville dont on n’a pas envie »

Une façon aussi, note l’élu, coutumier des polémiques en tout genre depuis son élection en 2014, d’éviter les « rassemblements » qui « ne favorisent pas le vivre-ensemble ».


Voir l'image sur Twitter

Ville de Béziers@VilleDeBeziers

 Pas de chicha, chiche ?
Pour le bien-être et la santé de ses habitants, la Ville de interdit désormais de fumer la « chicha » (ou narguilé) dans l’espace public en période estivale (du 01/05 au 30/09).
Pour un véritable !


« On en a assez, ça renvoie une image de la ville dont on n’a pas envie », indique Robert Ménard au quotidien régional, qui note que d’autres communes en France, comme Antibes, qui a interdit la chicha dans certains lieux, ont déjà pris cette décision.


20 minutes