Du coup on fait comment les Décodeurs ? Il va falloir que vos journalistes vérifient leurs informations avant de les publier et tromper le public ! Nous ne savons pas encore si le journal a publié le droit de réponse de l’ambassadeur du Cambodge comme l’exige la loi.


Ket Sophann, ambassadeur du Royaume du Cambodge en France, a récemment adressé une lettre à Mme Caroline Monnot, rédactrice en chef du Monde, exprimant ses regrets sur l’article du journal du 13 février.

« Suite à l’article publié par Le Monde le 13 février 2021 par Mme Florence Évin et intitulé ‘Au Cambodge, les Temples d’Angkor menacés par un parc d’attractions’, je souhaite bénéficier d’un droit de réponse, en ma qualité d’ambassadeur du Royaume du Cambodge en France », a écrit l’ambassadeur du Cambodge dans sa lettre du 18 février.

« L’article du 13 février 2021 de Mme Florence Évin suggère que Hun Sen, Premier ministre, et le gouvernement royal du Cambodge seraient prêts à perdre la place qu’occupe le site d’Angkor sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco pour le profit d’un parc d’attractions privé. Je regrette beaucoup que le journal Le Monde ouvre ses colonnes à une telle affirmation fausse, à des mensonges techniques et à des manipulations de l’opinion publique », a-t-il poursuivi.

L’Ambassadeur a rappelé la responsabilité du Comité International de Coordination (CIC) dans la gestion des sites d’Angkor, soulignant que ce comité est coprésidé par la France et le Japon.

CIC est informé de tous les dossiers d’investissement et cela ne fait pas exception. Le CIC prendra une décision, comme cela avait été prévu depuis longtemps, lors de sa prochaine réunion plénière sur les dossiers en cours. Mme Évin a eu amplement le temps d’interroger les autorités françaises et aurait ainsi pu se passer de son désaccord avec les Cambodgiens.

« Lecteur attentif de votre journal, je regrette beaucoup cette triste affaire en raison d’intérêts qui échappent au bon sens ou d’objectifs obscurs alors que ce dossier est traité en toute transparence par les autorités compétentes, y compris françaises », a déclaré Sophann. C. Nika.


Photo d’illustration : Un article du Monde menace le statut du Cambodge auprès de l’UNESCO à propos du projet de centre de loisirs intégré. KT/Khem Sovannara – Facebook

AKP

Temps khmer

21 février 2021

Titre de l’article original en anglais : Cambodia reacts against Le Monde’s article on threat against UNESCO status of Angkor

Traduction : Lelibrepenseur.org avec Google