Malgré une vaccination à partir du 5 janvier, une mortalité très élevée a terrassé 46 résidents de cet Ehpad espagnol. Il est curieux de constater que la presse met systématiquement en cause le virus, jamais le vaccin ! N’est-ce pas merveilleux !


Le Conseil maintient des résidences médicalisées à Algeciras, La Linea, San Roque et Tarifa

La force avec laquelle le coronavirus frappe les résidences pour personnes âgées s’est multipliée avec une grande virulence dans le centre Nuestra Señora del Rosario, à Los Barrios, où l’épidémie détectée quelques jours après Noël a déjà coûté la vie à 46 personnes, comme le confirme le service de santé andalou, qui compte également 114 infections depuis le début de la pandémie.

Le ministère de la Santé et de la Famille du gouvernement andalou a décidé dimanche dernier d’intervenir à la résidence après une inspection des services de santé de la délégation territoriale de la santé et de la famille, qui a déterminé qu’elle ne pouvait pas « assurer le protocole actuel de désinfection et d’isolement des cas positifs » et qu’il y avait un « risque imminent pour la santé publique, et en particulier pour les usagers et les travailleurs ».

Dans la résidence, avec une capacité de 145 utilisateurs, vivent actuellement 94. Selon le secrétariat provincial du FSP de l’UGT ce jeudi, il y a 28 résidents et 12 travailleurs, y compris le directeur, avec Covid-19.

Selon le rapport d’inspection, avant de devoir prendre des mesures pour améliorer les soins, principalement les soins infirmiers, le directeur des soins infirmiers de la Health Management Area Campo de Gibraltar West prend en charge la direction et la coordination de l’activité de soins du centre, en pouvant disposer des ressources matérielles et humaines, ainsi que de celles liées à l’activité de soins de santé qui sont fournies régulièrement aux résidents, qui peuvent être transférés vers d’autres centres.

La première dose du vaccin Pfizer a été administrée dans cette maison de retraite de Barreña le 5 janvier. La seconde a dû être reportée en raison de la forte incidence du virus.

Le syndicat UGT avait déjà averti de l’ampleur du désastre à la mi-janvier, alors que 8 morts étaient déjà survenus. « La situation a des connotations dramatiques. C’est une catastrophe », a déploré le secrétaire provincial de la Fédération des services publics de l’UGT, José Porras Naranjo, aux questions de ce journal.

Notre-Dame du Rosaire est l’une des cinq résidences de personnes âgées médicalisées dans le Campo de Gibraltar, selon le ministère de la santé et de la famille, qui a agi dans la Résidence San Garcia de Algeciras, la Résidence Casa Mayor Clece de San Roque, la Résidence Asansull El Palmeral de La Línea de la Concepción et la Résidence Aldea Seniors gériatriques de Tarifa.

En Andalousie, 1 107 centres sont sous surveillance proactive, dont 121 ont un cas positif chez les usagers, ce qui représente 11 % du total (89 % sont exempts de Covid-19 chez les usagers). D’autre part, 121 autres cas ne concernent que des travailleurs, de sorte que les résidents n’ont pas été touchés et que le personnel a pu être isolé.

Dans le détail, un total de 1 542 cas positifs ont été enregistrés dans les maisons de repos, dont 128 sont hospitalisés ; dans le cas des travailleurs, 717 sont des cas confirmés.


Photo d’illustration : La maison de retraite Nuestra Señora del Rosario, à Los Barrios / ERSAMO FENOY

QUINO LÓPEZ

Europa Sur

4 février 2021

Titre de l’article original en espagnol : El coronavirus provoca la muerte de 46 personas en la residencia de mayores del Rosario en Los Barrios

Traduction : Lelibrepenseur.org avec www.DeepL.com/Translator