Voici que la vente de la France à la découpe se poursuit sous le règne « éclairé » d’Emmanuel macron. Ils sont en train de privatiser les plus belles infrastructures du pays afin d’engraisser leurs amis financiers milliardaires et ce, contre les intérêts des citoyens propriétaires de ces infrastructures puisque ce sont bien eux qui les ont financées et construites. Vous imaginez bien que ceci fera augmenter les tarifs des services à l’instar des autoroutes aux péages exorbitants…


Les derniers arbitrages auront lieu samedi et seront présentés dans la loi « Pacte » de Bruno Le Maire mi-avril.

L’État souhaite vendre l’intégralité de sa participation, soit 50,6% du capital. Les candidats se bousculent.