Le grand mystère divin, par Lotfi Hadjiat

3
PARTAGES
1.7k
VUES

L’histoire de l’humanité est l’histoire d’une expiation impossible.

.

Résister c’est toujours résister au devenir.

.

Le devenir n’est rien d’autre que le déploiement éternel de l’unité divine.

.

La tyrannie est une résistance extrême au devenir. Ce n’est donc pas la résistance qui peut faire tomber une tyrannie mais la conquête.

.

Le déploiement divin est le plus pur don, la plus pure conquête qui triomphe inexorablement de toute résistance.

.

La science rationnelle exclusive est la plus extrême résistance au devenir.

.

L’amour est la seule loi du devenir divin.

.

L’imagination humaine est agitée, tiraillée par des stimuli incessants, asservie au corps, à la chair, elle est toujours réactive, elle n’est jamais en acte. Si notre imagination était en acte, elle serait souveraine, divine.

.

Le déploiement divin n’est rien d’autre que l’imagination souveraine en acte.

.

Le grand secret de la métaphysique c’est de tirer le verbe des substantifs, car la réalité ultime est un acte. Le bien est un acte, l‘être est un acte (le verbe être), l’unité est un acte, l’harmonie est un acte (unifier)… Le substantif est propre au langage humain, langage du corps : tirer la substance, objectiver… Il n’y a que du verbe dans le langage divin.

.

Ce qu’on entend par « éternel » ce n’est pas un temps qui ne finit jamais de s’écouler, mais plutôt ce qui ne dépend pas du temps, ce qui n’est ni déterminé ni causé par le temps.

.

Il n’y a que l’acte qui puisse être éternel. L’acte pur.

.

Le temps n’est pas éternel, il passe, il est périssable.

.

Les formes se dessinent selon des résistances au devenir. Quand les formes ne se dessinent pas ou trop peu pour tenir, ce qui se dessine est chaos, les résistances ne sont alors pas assez fortes pour résister au devenir (eaux primitives bibliques, ténèbres primitives… ). Mais il y a une autre sorte de chaos : celui qui vient quand les formes de résistance au devenir sont tellement fortes, imposent si tyranniquement un ordre, qu’elles divisent, conflictualisent, séparent, creusent des fossés, des gouffres, entraînant effondrements, chaos…

.

C’est la confrontation entre ce-qui-ne-devient-plus et le devenir qui fait naître la première résistance.

.

La volonté de puissance est toujours une volonté de résistance au devenir, d’un vain rapport de forces avec le devenir.

.

L’avidité du pouvoir c’est le renforcement d’un rapport de forces, l’esprit de conquête c’est la résolution de rapports de forces.

.

Le déploiement de l’unité divine n’est pas le multiple, le multiple n’est qu’une conséquence de ce déploiement. Le déploiement de l’unité, l’unité infinie est le grand mystère divin, le grand mystère de l’amour.


————————

Pour suivre l’auteur :

https://gab.com/LotfiHadjiat_Le_Vrai

http://leblogdelotfihadjiat.unblog.fr
————————

https://mobile.twitter.com/lhadjiat  (accès au compte toujours suspendu par Twitter).

En rapport : Articles

Article Suivant

SUIVEZ-NOUS

Contenu Premium

Pas de contenu disponible

CES 7 DERNIERS JOURS

Heureux de vous revoir!

Se connecter avec votre compte

Créer un Nouveau Compte!

Remplissez les champs pour vous enregister

Récupérer votre mot de passe

Merci d'entrer votre nom d'utilisateur ou votre email pour réinitialiser votre mot de passe

Êtes-vous sûr de vouloir débloquer cet article?
Débloquages restant : 0
Êtes-vous sûr de vouloir annuler votre abonnement?