rabbin-talmud-noirs-singes


Nous le savions déjà, le talmud est plein de propos racistes extrêmement violents dont celui-ci. Dans ce sermon, le Grand rabbin sépharade de l’entité sioniste scélérate ne fait que citer des textes talmudiques qui traitent les Noirs de « singes ». Curieusement, seuls les médias israéliens vont parler de ce dérapage qui sera évité en France car aucun journaliste digne de ce n’a le courage de traiter de la question du racisme dans le judaïsme talmudique. De toute façon, même s’ils le voulaient, ils n’auraient pas le temps de le faire étant donné que la totalité de leur énergie est au service de la propagande anti musulmane.

Ainsi, la seule démocratie du Moyen-Orient comme l’Occident adore le répéter, le pays qui doit son existence à une pseudo légitimité religieuse, base sa doctrine sur un racisme abject et stupide, ce qui explique beaucoup de choses concernant les exactions que subissent les autochtones palestiniens.


Yitzhak Yosef se réfère aux personnes à la peau noire en utilisant le terme hébreu « kushi » puis qualifie un individu afro-américain de « singe »

La grand-rabbin séfarade d’Israël a qualifié les afro-américains de « singes » au cours de son sermon hebdomadaire samedi dans la soirée.

Le rabbin Yitzhak Yosef évoquait les aspects légaux juifs de la bénédiction des arbres fruitiers qui s’épanouissent au cours du mois actuel de Nissan, et, en particulier, de la bénédiction d’un arbre ou d’au moins deux.

Dans ce contexte, il a mentionné une bénédiction prononcée à la vision d’une « créature inhabituelle », citant l’exemple d’une rencontre avec une personne noire ayant deux parents blancs dans la rue en Amérique.

Dans une séquence diffusée par le site d’information Ynet, Yosef se réfère aux personnes à la peau noire en utilisant le terme hébreu « kushi » puis qualifie un individu afro-américain de « singe ».

Son bureau a fait savoir à Ynet que la comparaison était une citation du Talmud. Le terme ‘Kush’ provient de la tribu du même nom et de l’endroit géographique situé en Afrique. Mais au fil du temps, le terme ‘Kushi’ – dans la langue hébraïque du quotidien – est devenue une insulte raciste grave à l’égard des Noirs.

Yosef est connu pour susciter de graves polémiques avec ses sermons.

Dans l’un d’entre eux prononcé au mois de mai, l’année dernière, il avait semblé suggérer au cours de son sermon hebdomadaire que les femmes laïques agissaient comme des animaux parce qu’elles s’habillaient sans pudeur.

Au mois de mars 2016, Yosef avait dû retirer un propos tenu, dans lequel il avait déclaré que les non-Juifs ne devaient pas vivre en Israël, en le qualifiant de « théorique ».

Il avait dit que les non-juifs pouvaient vivre en Israël seulement s’ils respectaient les lois de Noé, qui sont l’interdiction de l’idolâtrie, du blasphème, du meurtre, des relations sexuelles interdites, du vol, de l’ingestion de membres d’un animal vivant, et qui prescrivent l’établissement d’un système légal.

Les non-Juifs, a dit Yosef, ne se trouvent en Israël que pour servir les Juifs.

Israël a deux grands rabbins. Yosef représente ceux ayant des origines de la péninsule ibérique, de l’Afrique du nord et du Moyen-Orient et David Lau représente les Juifs ashkénazes, avec des origines dans les terres européennes de l’empire romain.