Le mal de dos de Jean-Claude Juncker sème la confusion sur scène à l’OTAN – TWITTER

Au vu de cette vidéo de Monsieur Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, en train de vaciller de la sorte, n’importe quel observateur ayant déjà eu à souffrir de problèmes dorsaux comprend qu’il est question d’abus d’alcool et non de mal de dos, car la douleur dorsale aiguë ne fait pas vaciller mes bloque carrément le sujet. D’ailleurs, cette même douleur arrache à celui qui en souffre, des grimaces reconnaissables à cent lieues et non des sourires tout en continuant à taper la discute avec les dirigeants européens. Tout le monde se souvient des images de George Bush junior complètement bourré ; lui au moins n’a pas prétexté une sciatique mais il est vrai que les Yankees ont moins de problèmes d’image avec l’alcool que les Européens. Pour finir, si Monsieur Juncker est malade, rien ne l’oblige à venir travailler et à souffrir de la sorte !


Certains se sont empressés de condamner un abus d’alcool, les dirigeants sur place ont rappelé que Juncker souffrait de maux de dos importants.  

Une vidéo du président de la Commission européenne vacillant et soutenu par des participants au somment de l’OTAN mercredi soir a semé le trouble ce jeudi 12 juillet.

Alors que Jean-Claude Juncker descendait d’une estrade en compagnie des autres représentants européens lors de la réception officielle au Musée du Cinquantenaire à Bruxelles, sa démarche difficile et chancelante a été filmée et largement partagée sur les réseaux sociaux (ci-dessous), souvent accompagnée de légendes peu flatteuses accusant le dirigeant d’avoir trop bu.

Old Holborn✘@Holbornlolz

EU President Juncker « being helped » at the Nato conference


La situation ne serait cependant en rien dû aux boissons servies pour l’occasion mais à un problème de santé. Comme le signale la RTBF, ce dernier a en effet commenté qu’il « souffre d’une sciatique qui affecte parfois ses mouvements ».

Une pathologie dont il a déjà parlé par le passé à plusieurs reprises et qui se caractérise par une raideur de la colonne et des douleurs intenses s’étirant de la fesse et parfois jusqu’au pied. « J’ai une sciatique, je préférerais encore être saoul », commentait-il encore au mois de juin.

Les Premiers ministres portugais Antonio Costa et néerlandais Mark Rutte ont eux aussi réagi en assurant que: « Juncker s’est plaint de maux de dos » et qu’il n’a a priori « pas de problème de santé grave, mais un problème de dos depuis un certain temps ».


HuffPost – Rédaction