video-laisse-sous-entendre-enfants-pourraient-bientot-avoir-subir-onze-vaccinations-successives


Voici la preuve que les médias mentent au peuple puisque le journal 20 Minutes affirmait que Marisol Touraine ne voulait pas du tout imposer d’autres valences vaccinales alors que l’on sait aujourd’hui que c’est l’inverse qui est juste. La mascarade Les Décodeurs du journal Le Monde s’y met également pour dénoncer cette pseudo Intox. Sauf qu’à la passation de pouvoir entre Touraine et sa remplaçante, Agnès Buzyn, on apprend que le projet de loi est prêt sur son bureau ! On ne va pas rappeler que le responsable de la fausse concertation citoyenne, le Pr Alain Fischer, a été lauréat en 2013 d’un prix de 100.000 € attribué par Sanofi-Aventis, ce qui s’apparente à un conflit d’intérêt évident. On peut ajouter qu’il est très curieux d’augmenter ainsi les valences et multiplier les prix des injections par 10 tout en pestant à longueur d’années sur un trou de la Sécu énorme et appelant à la nécessité de réaliser toujours plus d’économies…


INTOX – Une vidéo délivrant de fausses informations sur la vaccination a été vue plus de 475.000 fois sur Facebook…

« Le ministère de la Santé veut imposer 11 vaccins », rapporte une vidéo alarmiste publiée sur la page Facebook « PAS L’info ». Cette vidéo, visionnée plus de 475.000 fois depuis sa mise en ligne le 19 décembre, explique que le ministère de la Santé a décidé le 30 novembre de rendre obligatoire onze vaccins pour les jeunes enfants.



Il s’agit en fait d’une intox, comme l’expliquent Les Décodeurs.

Un rapport sur la vaccination du Comité d’orientation de la concertation citoyenne sur la vaccination a bien été publié le 30 novembre. Il propose effectivement l’élargissement temporaire de la vaccination obligatoire de l’enfant de trois à onze maladies. Ce n’est pas vraiment la même chose que onze vaccins puisque certains vaccins peuvent cibler plusieurs maladies.

La vidéo présente également cette décision comme actée, la présentant comme « des vœux de fin d’année de la ministre de la Santé, Marisol Touraine ». Il ne s’agit pourtant que d’une proposition d’un comité indépendant composé de seize personnes, le ministère ayant simplement indiqué qu’elle serait évaluée « juridiquement et financièrement ».

Actuellement, les vaccins obligatoires sont la diphtérie, la poliomyélite et le tétanos, auxquels s’ajoutent huit autres maladies pour lesquelles le vaccin est « recommandé ». La proposition vise donc à rassembler ces deux listes de vaccination en une seule obligatoire. En contrepartie, le comité propose de créer une « clause d’exemption », qui permettrait aux parents, après signature d’un document, de refuser de faire vacciner leurs enfants, ce qui n’est aujourd’hui pas possible. Mais ça, la vidéo de « PAS L’info » se […]


P.F. – 20 minutes