Ils sont beaux les gens qui nous dirigent, ils ont quasiment tous des casseroles aux fesses, une enquête judiciaire en cours… D’autant que cette histoire est extrêmement louche, une chose est certaine, n’importe quel contribuable aurait été massacré s’il avait omis de déclarer une telle somme (171 000 €) !



Il est cité à comparaître mardi 12 octobre 2021 devant le tribunal correctionnel de Paris.

Il avait omis de déclarer, lors de son entrée au gouvernement en juillet 2020, des participations financières dans un plan d’épargne en actions […] pour un montant de 171 000 €.

Une première. Un ministre en exercice doit être jugé ce mardi 12 octobre 2021 par le tribunal correctionnel de Paris. Alain Griset, 68 ans, délégué aux Petites et Moyennes entreprises (PME) depuis juillet 2020, est poursuivi pour « déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale » et « de ses intérêts ».

Le parquet l’a cité à comparaître au terme d’une enquête ouverte en novembre, après un signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui recueille les déclarations de patrimoine des membres du gouvernement. Initialement prévu le 22 septembre, ce procès avait été renvoyé en raison de « problèmes d’agenda » de M. Griset.

« Participations financières » pour un montant de 171 000 €

Le ministre délégué avait omis de déclarer « des participations financières détenues dans un plan d’épargne en actions (PEA), ainsi que le compte espèces associé », pour un montant de 171 000 €.

Les fonds concernés proviennent, selon une source proche du dossier, de la Confédération nationale de l’artisanat, des métiers et des services (Cnams) du Nord. Elle avait confié, en 2019, quelque 130 000 € à Alain Griset, son président d’alors, pour qu’il les place sur son PEA.


Photo d’illustration : Alain Griset, ministre délégué aux PME. | LUDOVIC MARIN, AFP

Philippe MIRKOVIC.

Ouest France

12 octobre 2021