Réflexion du Jour-05-07-2017


Signez la pétition et lisez l’article ci-dessous qui résume et rappelle quelques faits importants concernant la propagande pro-vaccinaliste gouvernementale relayée par un corps de métier qui a perdu son âme et qui s’est rabaissé à servir de VRP pour les laboratoires sans jamais utiliser sa capacité de réflexion et son libre arbitre.


Les mensonges du gouvernement sur les vaccins

Chère lectrice, cher lecteur,

Ministres, journalistes, donneurs de leçons… tout le monde veut vous convaincre que « sans vaccination nous serions au Moyen-Âge ». C’est le plus gros mensonge de nos élites ultra-libérales. Je vais vous montrer pourquoi en deux minutes.

Ce qu’on vous cache sur le vaccin contre la rougeole

Un exemple emblématique. Le graphique ci-dessous traduit la régression du nombre de décès dus à la rougeole :


graph-rougeole
Décès dû à la rougeole en France de 1906 à 1988 (Annuaire statistique de la France).

 En clair : la vaccination de masse contre la rougeole a éliminé les tous derniers cas mortels de rougeole après 1985. Mais le gros des vies ont été sauvées par une meilleure alimentation, une meilleure hygiène et les efforts de prévention. PAS PAR LE VACCIN.

Mais tout est organisé pour vous laisser dans l’ignorance d’une vérité aussi importante. On brasse du vent, on vous enfume et on fait beaucoup de bruit pour vous faire passer à la caisse de Big Pharma.

Seules quelques personnes courageuses et bien informées vous disent la vérité sur les vaccins

Saviez-vous par exemple que ?

  • La rougeole est une maladie bégnine qui guérit en quelques jours. Seuls les malades du Sida, les enfants souffrant de malnutrition, les femmes enceintes et les nourrissons de moins de un an peuvent souffrir de complications.
    Et même : ça ne veut pas encore dire qu’ils en mourront forcément…
  • Il est impossible de vacciner un bébé contre la rougeole avant l’âge d’un an.
  • Avant 12 mois le bébé est protégé par les anticorps de sa mère (placenta, sein).
  • Mais si la mère a été vaccinée, elle produit moins d’anticorps que si elle avait vraiment eu la rougeole ! Donc une mère vaccinée contre la rougeole est un danger pour son bébé !
  • Le vaccin contre la rougeole ne fonctionne pas à 100% (aucun vaccin ne marche à 100%) :
    Par exemple au Québec en 1989 il y a eu 1.363 cas de rougeole, alors que la population est vaccinée à 99%. Et 85% des personnes infectées étaient vaccinées.
  • Selon le Dr Poland cité par mon ami Xavier Bazin dans sa lettre Santé Corps Esprit cette semaine :« Plusieurs études ont démontré que 2 à 10 % des personnes immunisées avec deux doses du vaccin contre la rougeole n’arrivent pas à développer des niveaux protecteurs d’anticorps, et que cette immunité peut diminuer au cours du temps et résulter en une infection.Par exemple, pendant les éruptions de rougeole aux États-Unis entre 1989 et 1991, 20 à 40 % des individus affectés avaient été immunisés avec une ou deux doses du vaccin. Pour une éruption en octobre 2011 au Canada, plus de 50 % des 98 individus avaient reçu deux doses du vaccin anti-rougeole. »(Dr Poland est un chercheur pro-vaccin de la Société internationale des Vaccins qui a des liens notoires avec le laboratoire pharmaceutique Merck).
  • La vaccination contre la rougeole est systématique depuis les années 1980 en France.
  • Entre 1960 et 1980, il y avait maximum une trentaine de morts par an. Bien sûr c’est toujours trop. Avouons cependant que c’est loin d’être un drame de santé publique, comme on nous rebat les oreilles…Pour comparer, il y a :
    • 3.000 morts sur la route dont plein d’enfants
    • 30.000 morts empoisonnés par des médicaments
    • 40.000 morts de la polution, etc.

Mon ami Xavier Bazin posait cette semaine dans sa lettre Santé Corps Esprit LA question qui fait mal au lobby des vaccins infiltré dans la République :

« Pourquoi la critique des vaccins relève-t-elle du sacrilège, plutôt que de la discussion scientifique raisonnable et apaisée ? »

Et c’est pareil pour la variole, la tuberculose et les oreillons.

Le vaccin pour les oreillons n’offre aucune garantie. Le vaccin pour les oreillons n’est pas plus efficace que celui pour la rougeole.

La proportion des cas survenus chez les vaccinés n’a cessé de croître :

  • 22 % en 1992
  • 30 % en 1993
  • 37 % en 1994
  • et 61 % en 2001.

En Suisse, cette proportion a même atteint 75 %.

Même l’OMS avoue que la variole n’a pas été éradiquée par le vaccin

Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), ce n’est pas la vaccination de masse qui a éradiqué cette maladie, mais des mesures d’hygiène. Vous pouvez le lire vous-même page 32 du rapport de l’OMS disponible ici.

Affirmer le contraire est la plus grosse « fake news » – fausse info – répétée en boucle par les médias et les idiots utiles de Big Pharma.

Le 28 juin 2017, 200 personnalités perpétuaient ce mythe dans leur appel en faveur des onze vaccins de Macron… Ils devraient être jugés pour propagande mensongère et mise en danger de la vie d’autrui !

Vous voulez parler de la tuberculose ? D’accord !

Les fausses informations sur les vaccins viennent du gouvernement !


graph-BdK


C’est le professeur Bernard Bégaud, ancien président de l’Université de Bordeaux, spécialiste de santé publique, qui accuse le gouvernement de mentir dans Libération du 12 juillet :

« Il est malhonnête et contre-productif de nier » que 2000 personnes sont touchées par la sclérose en plaques après qu’on leur a injecté le vaccin de l’hépatite B. Il existe « au moins une étude » ayant montré un lien entre sclérose en plaques et vaccin contre l’hépatite B. « Pourquoi mentir ? » demande-t-il. « De même, pour défendre la vaccination contre l’hépatite B, on a exagéré le risque de cancer du foie par 100 ! ».

Car n’en doutez pas : les excités et les extrémistes sont bien au gouvernement, dans les labos et dans les journaux ! Nous, nous sommes du côté de la science, eux sont dans l’invective et le fanatisme.

Le futur scandale sanitaire sera celui des 11 vaccins de Macron

La vaccination c’est un peu comme les antibiotiques. C’est un progrès fabuleux pour la santé de l’humanité. Là n’est pas la question.

Mais trop d’antibiotiques tue les antibiotiques… Et trop de vaccins affaiblit l’immunité de populations entières. Si on en abuse trop on ne pourra même plus se soigner.

C’est ce qui arrive quand on traite la santé des Français comme une administration ou une entreprise, avec des réglements, des procédures anonymes, des textes appliqués aveuglément, quand on oublie qu’on a affaire à des vrais gens avec des visages.

Mais tout ça cache de sinistres questions d’argent et de profits. Résultat : on vous injecte des super-vaccins bourrés de toxiques avec des conséquences forcément incalculables. Tout ça est CONNU. C’est une certitude.

La sagesse populaire dit : « ne pas abuser des bonnes choses ». On accepte les trois vaccins actuellement obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite). Mais là où ça dérape c’est quand les labos prennent le pouvoir pour nous pousser à la folie vaccinatoire avec ONZE vaccins !

Tout ça engage la responsabilité future de nos dirigeants, personnellement et pénalement. Voilà ce qui arrive quand l’argent de Big Pharma corrompt nos élites politiques et scientifiques.

Et ça nous le dénonçons avec force !

je-signe-la-petition
Signez et faites signer la pétition contre les 11 vaccins obligatoires. Faites suivre ce message. Partagez autour de vous, parlez-en en famille, au travail, aux amis.

Je refuse que Macron passe en force et je signe l’appel contre la République des Vaccins