Photo Maxppp/ Patrice LAPOIRIE

Jean-Claude Elfassi a été arrêté et mis en détention provisoire mardi dernier 16 octobre 2018 pour des raisons que l’on ignore puisque le parquet n’a pas communiqué dessus. C’est une excellente chose notamment concernant l’affaire Tariq Ramadan qu’il a polluée depuis le début en essayant de se rapprocher des plaignantes. Célèbre pour sa vulgarité sur le Net, il a également eu à plusieurs reprises affaire avec la justice.


Le paparazzi Jean-Claude Elfassi a été placé en détention provisoire mardi 16 octobre à la maison d’arrêt de Bonneville.

Connu pour ses nombreuses frasques avec des stars de la chanson et du cinéma, le Franco-Israélien est sous la tutelle du juge d’instruction de Bonneville.

Jean-Claude Elfassi a été conduit dans la nuit de mardi à mercredi à la prison bonnevilloise. Le photographe a été placé sous mandat de dépôt à Versailles. À la demande du juge d’instruction, le parquet n’a pas dévoilé le motif de son incarcération.

À l’origine de nombreux scoops dans la presse people

Toutefois, selon une source anonyme, le paparazzi serait mis en cause pour des faits d’escroquerie. Une information que le parquet n’a pas voulu confirmer ou infirmer. Contacté par Le Dauphiné, son avocat Me Kamel Benamghar n’a pas souhaité réagir.

À l’origine de nombreux scoops dans la presse people, Jean-Claude Elfassi n’en est pas à sa première mésaventure avec la justice. Les attaques en diffamation ont longtemps fait partie de son quotidien. Guillaume Canet, en 2013, Lara Fabian et Daniel Ducruet avant lui, s’en étaient tous pris physiquement au photographe.

Une langue bien pendue et une détermination sans faille sont sa marque de fabrique. « Si j’ai pu vendre mes photos aussi cher, c’est aussi grâce à ma provocation », avait-il déclaré à la caméra de BFM TV en […]


Baptiste SAVIGNAC – 18/10/2018 – Le Dauphiné