On imagine que cette enquête concerne aussi bien Zemmour, les organisateurs que les médias qui ont diffusé en direct et en intégralité un tel appel à la haine autrement ça ne sert à rien ! On verra bien ce que dira le parquet dans les prochains jours.


Avec sa violente charge contre l’islam et les immigrés samedi, en direct à la télévision, Eric Zemmour a de nouveau mis le feu aux poudres.

Le parquet de Paris a annoncé, mardi 1er octobre, l’ouverture d’une enquête pour « injures publiques » et « provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence » après la violente charge d’Eric Zemmour contre l’islam et les immigrés, samedi. Les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Son discours, intégralement retransmis en direct sur LCI, a été prononcé dans le cadre de la « Convention de la droite » organisée à Paris par les proches de l’ancienne députée d’extrême droite Marion Maréchal. « Tous nos problèmes aggravés par l’immigration sont aggravés par l’islam », a notamment affirmé Eric Zemmour. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel avait indiqué, lundi, avoir reçu « près de 400″ saisines après la diffusion de ces propos.

Celui qui a été condamné très récemment pour provocation à la haine religieuse a également cité l’écrivain Renaud Camus, théoricien du « grand remplacement », une thèse complotiste et raciste selon laquelle la population blanche et chrétienne serait remplacée par une population immigrée musulmane…


 

Eric Zemmour prononce un discours, le 28 septembre 2019 à la « Convention de la droite », à Paris. (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

avatarfranceinfo / AFP

France Télévisions

1er octobre 2019