Soral, le mythomane, vient de récidiver. La lune de miel entre Panamza et Soral vient de se terminer comme toute personne saine d’esprit pouvait s’y attendre avec des insultes et autres noms d’oiseaux échangés sur les réseaux sociaux entre ces deux personnes.

De fait, Panamza vient de publier un article expliquant qu’après avoir été invité à l’émission radio de la secte pour parler de l’affaire Jeffrey Epstein, l’invitation a été annulée par un certain Mohamed (sic), sauf que Soral affirme l’inverse sur les réseaux sociaux en expliquant que c’est bien Panamza qui s’est désisté à la dernière minute. Encore une fois, cependant, les preuves donnent tort au mythomane de la dissidence virtuelle puisque Panamza va publier les échanges de SMS avec l’organisateur de l’interview. Un grand classique de Soral qui n’avouera jamais ses torts en essayant systématiquement de salir et de diffamer les autres, si possible à cinq heures du mat sur les réseaux sociaux, comme d’habitude !

Pourtant, Panamza avait fait le sale boulot pour Alain Soral en s’attaquant systématiquement à toutes les personnes qui dénonçaient son escroquerie comme MM. Salim Laïbi, Joe Lecorbeau ou tout simplement Vincent Lapierre qui a voulu quitter la secte ce qui n’avait pas plu au gourou ! Sans aucune vérification ni recherche des informations que lui donnait Soral, Panamza s’est vautré dans la diffamation et le mensonge comme on a pu le prouver à plusieurs reprises. Ceci bien sûr n’aura pas suffi à le mettre à l’abri de la folie de son ex-partenaire de jeu qui n’a pas hésité à le traiter de « bougnoule » et d’appeler à le renvoyer au bled ! Soral ne ratera d’ailleurs aucune occasion de se ridiculiser comme toujours en traitant aujourd’hui Panamza de « boutiquier » et de « minable » comme il l’a fait avec tous ses adversaires alors qu’il venait de l’inviter pour une interview concernant l’affaire Epstein rappelons-le ! La veille Panamza est un grand spécialiste de la pédocriminalité internationale et le lendemain c’est un vaurien ! Ok ! Il a fait la même chose avec Vincent Lapierre en l’accusant d’appartenir au mouvement sioniste ! Il a même osé accuser Jacob Cohen de vouloir draguer des Maghrébines ! Bref, heureusement pour lui que le ridicule ne tue pas.

Mais là où on comprend encore une fois qu’il s’agit bien d’une secte et pas du tout d’un travail intellectuel sérieux et sain c’est lorsqu’on entend les quelques groupies de Soral expliquer à Panamza qu’il ne fallait surtout pas réagir et souder les rangs pour une cause commune bla-bla-bla ! C’est le comportement sectaire typique qui permet aux gourous de perdurer sauf que ça ne peut pas marcher trop longtemps et que qualitativement tout s’effondre. Que reste-t-il aujourd’hui chez E&R ? Quelle figure intellectuelle peut-elle se vanter d’appartenir à la secte ? Plus personne. Quelle en est la cause ? Certainement pas le pouvoir occulte du lobby sioniste mais bien la personnalité détestable et insupportable d’Alain Soral ! Lui seul est la cause de l’effondrement de la dynamique initiale ainsi que les escroqueries répétées et graves de son ami et associé Dieudonné !

Pourtant, Monsieur Salim Laïbi a publié le livre Le mythomane en 2015 dans lequel il dénonçait l’escroquerie du gourou sur 200 pages avec des centaines de preuves ; toute personne honnête aurait dû s’associer à ce travail utile, voire salutaire. Les gens se réveillent, c’est certain, comme dans le cas de Tariq Ramadan, ça met du temps mais le résultat est là et c’est tant mieux. Sauf pour Panamza qui se rendra compte, à ses dépens, de la violence de la secte, en subissant le harcèlement classique caractéristique de la secte ; il va en baver et perdre beaucoup de temps et d’énergie.