VroomEncore une fois, les dégénérés du Tour des toxicos sont impressionnés par la montée, arrogante de facilité, du mythique Mont Ventoux, par le maillot jaune Chris Froome ! Selon lui, il a fait ça avec ses petits mollets musclés, sans l’aide de drogues dont les cyclistes sont coutumiers. Lui dopé ? JAMAIS ! À l’instar de ses prédécesseurs (L. Arsmstrong…), il affirme sans vergogne qu’il n’a rien à se reprocher. Jusqu’au jour où l’on prouvera qu’il était chargé et bourré comme une mule ou plus exactement boosté comme un scooter… The show must go on ! Que le peuple dégénéré et infantilisé continue de s’amuser à en crever !