Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Le virus a peur d’attraper le palu !
À la une

Le virus a peur d’attraper le palu ! 

Devinez pourquoi le covid-19 ne prend pas en Afrique ! La réponse est très simple, ils sont en grande majorité déjà sous hydroxychloroquine, c’est aussi simple que ça. Ne pas l’avouer et l’admettre est la preuve de l’escroquerie intellectuelle des anti Raoult.


À ne rien y comprendre, les régions du monde victimes du paludisme sont protégées de la covid…

Sur le même continent, à l’intérieur du même pays les statistiques parlent !

Les traitements utilisés contre la malaria traiteraient ils la covid ? Comprenez les médicaments à base de quinine, de chloroquine et d’artémisine?

La presse parlant de complotisme pour écarter ces molécules, nous en resterons aux faits.

Il y a quelques mois les chasseurs de fake news ont contesté les faits en s’appuyant sur l’Afrique du  Sud et l’Argentine très touchées par la covid et victimes du palu. Problème, leurs informations devaient être anciennes car justement dans ces pays, y a plus de palu !

On me répondra que l’hydroxychloroquine  n’est pas la chloroquine, soit les Chinois préfèrent utiliser la chloroquine contre la covid , l’objet de mon étude n’est d’ailleurs pas de prouver que l’hcq est efficace  mais de m’interroger plus simplement : la chloroquine et l’artémisine ont elles un impact sur la covid ?

Il suffirait de comparer la situation de l’Argentine, de l’Afrique du Sud, du nord du Mexique aux régions et pays proches touchés par le palu pour se poser des questions…

POURQUOI LA COVID TOUCHE-T-ELLE SÉVEREMENT L’AFRIQUE DU SUD, l’ARGENTINE,  LE CHILI, LE NORD DU MEXIQUE , LE SUD DU BRESIL ET PAS LES REGIONS ET PAYS PROCHES ?

Y A PAS DE PALU, Y  A PAS DE PALU !

https://www.who.int/publications/m/item/vaccination-requirements-and-recommendations-for-international-travelers-and-malaria-situation-per-country-2019-edition

  1. une partie du monde est victime du paludisme.

Endémicité très élevée en Asie du Sud, Afrique subsaharienne mais pas Afrique du Sud, Nord du Brésil Guyane fcse, amérique centrale et sud du Mexique

Il existe une tradition de la lutte contre le paludisme dans des régions proches:Corée, cuba…

2) Les médecins de terrain ont montré l’intérêt de plusieurs molécules anti paludéeennes et plusieurs gouvernements les prescrivent

Toujours soucieuse de nier l’efficacité de l’hydroxychloroquine contre la Covid , la presse officielle ne parvenait paas à expliquer l’exceptionnelle résistance du continent africain à la Covid. Difficile en effet de démontrer que l’antipaludéen serait dangereux là où il est massivement utilisé. La même évidence s’impose  dans notre Guyane

Il existe de nombreux traitements pour prévenir ou traiter le paludisme : la chloroquine (NIVAQUINE®, également contenue dans SAVARINE®), la doxycycline (DOXY®, DOXYPALU®, GRANUDOXY®), l’halofantrine (HALFAN®), la luméfantrine artémether (RIAMET®), la méfloquine (LARIAM®), le pipéraquine arténimol (EURARTESIM®), le proguanil (PALUDRINE®, également contenue dans SAVARINE®), l’atovaquone proganil (MALARONE®), et la quinine (QUINIMAX®).
Ces médicaments sont tous des anti-parasitaires, sauf la doxycycline, qui est à l’origine un antibiotique ayant une action contre le plasmodium (parasite à l’origine du paludisme).
Néanmoins, certains de ces traitements sont évalués dans le traitement de l’infection au SARS Cov-2 (virus à l’origine du COVID-19). Il s’agit de l’artémisine et de la chloroquine, et de son dérivé, l’hydroxychloroquine, qui est aujourd’hui utilisée dans certaines pathologies auto-immunes telles que le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde
.

Des résistances  apparaissent aux traitements et les pays pratiquent le plus souvent des bi thérapies. Le recours à des molécules comme la malarone  n’est pas sans danger d’où une préférence pour les dérivés de l’artemisine ( utilisée dans de nombreux pays depuis longtemps  contre plusieurs maladies et… la covid). Artemisinin-based combination therapy (ACt)

  • À titre prophylactique la chloroquine (nivaquine) est la molécule privilégiée du Vidal, bible des médecins :

L’ Afrique échappe au Covid elle est massivement traitée aux antipaludéens aves l’hdc de Raoult ou l’artémisine. Au nord pas de palu mais un choix du protocole Raoult. Ay sud pas de palu et pas d’antipaludéen. L’exemple de l’Afrique du sud est significatif avec un nombre de dcès pour 1 00 000 habitants à l’européenne, à savoir 40 soit dix fois plus que dans les pays impaludés

Aucun pays impaludé a plus de 5 décès covid pour 100 000 habitants en Afrique. En Amérique du sud le paludisme n’existe pratiquement pas ou plus du tout dans quelques pays… Le nombre de décès pour 100 000 habitants parle de lui même. Aucun ne préconise les antipaludéens contre la covid. Le record appartient au Mexique avec le même taux de décès que la France, 89 pour 100 000 habitants. La Colombie échappe majoritairement au palu mais pas à la covid (77 décès pour 100 000, idem pour le Pérou (114) Pas de palu mais du covid au Chili 84 décès pour 100 000 . Même refus des traitements du covid qu ‘en Europe

Al’intérieur du Mexique le contraste entre Mexico sans palu et sans chloroquine avec la région du Chiapas intrigue. Cette dernière semble immunisée contre le Covid; elle combine l’antipaludéen et l’ivermectine…

Argentine 1 482 216 90,87
Bolivie 79,34
Brésil 85,82
Equateur 81,07

Au Brésil le nord ouest est impaludé, il sera intéressant de comparer la métropole pauvre et soignée contre le paludisme , Manaus, à RIO (la deuxième)qui n’a ni paludisme ni anti paludéens

Les régions impaludées se trouvent en Amerique centrale et un peu plus au sud . Là encore des mortalités covid à l’Africaine!

Haiti 2 décès pour 100 000 , Cuba 1;2 Vénézuela 3

Les autres sont moins protégés mais ont deux ou trois fois moins de décès que le Mexique voisin et son doliprane;

Le Honduras 30, Belize 47, Costa rica 37, republique dominicaine 22, el Salvador 18, la Guyane 18, Guatemala 25

Il faut rappeler que dans cette région se trouve un petit bout de France soumise à Véran mais soignée contre le palu , donc protégée contre nos dérectives : La Guyane Française .

Les statistiques officielles permettent de calculer combien de personnes sont sorties guéries de l’hopital pour un décès hospitalier. Réponse : 5,6 guéris pour un mort en Provence Alpes Cote d’Azur contre 4, 5 pour un en Ile de France…Les deux régions ont été très touchées mais c ‘est Provence que l’on guérit le mieux . Pourquoi?

En Guyane 28 guéris pour un décès covid : zut alors ils ont l’habitude d’un antipaludéen appelé hydroxychloroquine

Le continent asiatique subit lui aussi le paludisme et maîtrise le covid. Certains pays ont éliminé le palu mais alors ils soignent à la chloroquine, à l’exception du Japon

L’artemisine, l’ivermectine et la médecine traditionnelle sont massivement utilisées

Taïwan 0,03
Vietnam

0,04

Yémen 2

Thaïlande 0,09
Myanmar 4.10

Malaisie: 1.2

Inde 10,5

Indonésie 7

Bengladesh 4

Philippine 7

Difficile de trouver des pays qui n’utilisent pas d’une manière ou d’une autre des antipaludéens, à l’exception du Japon qui a ses propres traitements . Nulle part en Asie le fameux; « prenez un doliprane et attendez d’étouffer….

Il faudrait aller en Australie et Nouvelle Zélande mais il s’agit d’iles qui pratiquent la quarantaine à l’entrée et qui n’ont pas eu de malades…

Au terme de cette analyse je ne prétendrai pas que les traitements antipaludéens expliquent le niveau extrèmement bas des décès à eux seuls; mais ils posent problème…

SOURCES/ OMS


11 décembre 2020

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.