Harvey_Weinstein_retrait_légion_d_honneur
Harvey Weinstein, en compagnie de son épouse, quitte le palais de l’Elysée après avoir reçu la Légion d’honneur, le 7 mars 2012. (ERIC FEFERBERG / AFP).

Il est difficile de comprendre pourquoi l’Élysée veut retirer la Légion d’honneur à Monsieur Weinstein alors qu’il n’a pas encore été condamné par la justice que l’on sache pendant que d’autres délinquants ont été condamnés définitivement en justice sans que la Légion d’honneur ne leur ait été retirée comme le prévoit la charte de la chancellerie ! Nous pouvons citer pour exemple le cas de Monsieur Pierre Bellanger, président de la radio Skyrock, qui a été condamné définitivement en justice pour corruption de mineurs et dont la Légion d’honneur n’a pas été retirée malgré nos signalements répétés !!!


La présidence de la République va « initier des discussions avec la Grande Chancellerie pour évoquer le cas d’Harvey Weinstein ».  

Harvey Weinstein va-t-il être privé de la Légion d’honneur que lui avait remise Nicolas Sarkozy en 2012 ? L’Élysée n’écarte pas la possibilité de retirer sa distinction au producteur hollywoodien, cerné par un énorme scandale sexuel, rapporte le site Buzzfeed samedi 14 octobre.

« On ne peut pas décider d’un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l’honneur. Ce qui est certain, c’est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein », explique la présidence de la République, interrogée par Buzzfeed.

L’Élysée va saisir la Grande Chancellerie

L’Élysée s’apprête donc à enclencher la procédure. « Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la Grande Chancellerie pour évoquer le cas d’Harvey Weinstein. C’est elle ensuite, qui doit étudier le dossier », précise l’Élysée à Buzzfeed. C’est toutefois bien au gouvernement de prendre in fine la décision, puisque celle-ci doit être formalisée par décret.

Par le passé, le cycliste Lance Armstrong, convaincu de dopage, a été privé en 2014 de sa Légion d’honneur obtenue en 2005 pour « manquement contraire à l’honneur ». Le couturier John Galliano s’est également vu retirer sa distinction après une condamnation en 2011 pour injures antisémites.


France TV Info