Attention à la tentation et à la volonté de moderniser et de récupérer le message de l’Émir qui ne fut rien d’autre qu’un musulman traditionnel et classique. C’est l’objectif de la maçonnerie (GODF) à travers les travaux mensongers du scélérat Bruno Étienne. Faut-il rappeler que l’Émir fut un homme bien supérieur en qualités et savoir que toutes les loges misérables réunies de la maçonnerie spéculative parisienne…


Abd el-Kader ben Muhieddine (arabe : عبد القادر بن محي الدين), plus connu comme l’émir Abdelkader, est né en 1808 à El Guetna (près de Mascara) en Algérie, et mort le 26 mai 1883 à Damas (Syrie), est un homme politique et chef militaire algérien, écrivain et poète, philosophe et théologien, soufi, humaniste et exégète.

Surtout connu pour avoir résisté de 1832 à 1847 à la conquête de l’Algérie par la France, il est considéré en Algérie comme un symbole du combat contre le colonialisme et contre la domination française et comme étant à l’origine de l’État algérien moderne.