image


Je me faisais l’autre jour cette réflexion en marchant dans la rue : « … et si je cherchais la voie juste mais sans chercher le bout de cette voie, car cette voie est infinie… ». N’est-ce pas là le secret de la sagesse ? En effet, trouver cet infini intérieur est déjà l’aboutissement de la sagesse. L’infini extérieur que l’on perçoit n’est finalement que le corrélat, le simulacre de l’infini intérieur. Celui-ci permet la perception de celui-là. Le simulacre d’infini est une béance qui nous inspire parfois une angoisse désespérée, effrayante disait Pascal, quand l’infini intérieur nous inspire une joie ineffable, une béatitude. La béance est donc le corrélat de la béatitude. De l’ignorance de cette corrélation vient la douloureuse condition humaine. Et de la perception de la béance découle celle de notre solitude. Ce moment où on se sent seul au monde étant une affliction pour tout homme sain d’esprit. Une affliction qui peut ouvrir une porte vers la sagesse. Quelle ne fut donc ma surprise en entendant ce matin dans un café, un type chanter à la télévision, au détour d’un couplet : « Je me fous d’être seul au monde » !!!!! C’était Mika, le chanteur furieusement tendance, qui manifestait l’apothéose purulente du narcissisme individuel. Pour être tendance, il ne faudrait donc plus ressentir l’affliction d’être seul au monde. Une affliction qui peut ouvrir pourtant le chemin vers la sagesse. Ou vers la foi. Disons-le franchement, ces vermines du showbiz sont devenues exactement les destructeurs de la sagesse… et de la foi (Michel Delpech l’avait compris)… ce qui n’empêche apparemment pas la foule de les aimer !… Ou pire, de les prendre comme modèle !… comme idole. Il arrivera un jour, si ce n’est déjà le cas, où l’idéal de la jeunesse sera de se foutre d’être seul au monde… puis, la drogue passant par là, de se foutre de… se foutre en l’air… Faut-il être aveugle pour ne pas voir que l’industrie très profitable du showbiz est l’application d’un plan d’éradication de la jeunesse, tout en se faisant passer pour un mécénat voué à promouvoir la jeunesse par l’art !… Vous avez dit démoniaque ? Je ne crois malheureusement pas être le premier à dénoncer la propagande acharnée du showbiz qui est désormais très claire : glorifier le narcissisme nihiliste le plus radical au nom de la liberté en propageant obstinément la haine de la sagesse, la « misosophie », et de la foi, « misofides ». Vendre du rêve en toc à grands renforts de simulacres brillants et d’images bruyantes pour sidérer la misère spirituelle des masses afin de les soumettre, tel est le showbiz, bras armé extrémiste du laïcisme maçonnique. Bras armé et masqué qui dupe hélas la grande majorité des jeunes comme des moins jeunes. Et toute cette haine laïque écrase la sagesse et la foi comme l’armée israélienne bombarde les enfants palestiniens : au nom de la liberté et en toute impunité. Effectivement, c’est démoniaque. C’est même on ne peut plus satanique. Je me surprends à penser que l’horreur des attentats de Paris n’est là que pour masquer cette démoniaquerie, voire la justifier ! Rien de telle qu’une « petite » hécatombe fulgurante pour masquer une lente hécatombe de masse. Certes, comme tout masque, ce masque finira par tomber, mais lorsque celui-ci tombera, il sera trop tard.