Voici encore une fois la preuve que la cinquantaine d’artistes qui produisent le spectacle annuel des Enfoirés méritent parfaitement leur nom. Ils vivent en réalité de la misère des gens en participant à ce spectacle qui leur permet de se faire une publicité gratuite en passant pour des gens bien ayant le cœur sur la main ! Sans misère, ils n’ont plus aucune raison d’exister.


L’humoriste et acteur parle pour la troupe et en profite pour défendre, « à titre personnel », les Gilets jaunes.