Il est certain que l’arrivée massive de dizaines de milliers de migrants peut faire peur, mais il est impardonnable de les traiter de la sorte, de les chasser tels des animaux ! C’est d’autant plus inexcusable que la situation inverse s’est déroulée il n’y a pas si longtemps lors de la seconde guerre mondiale comme le démontre la presse de l’époque et les Syriens avaient eu une attitude autrement plus humaine et chevaleresque.


Les Grecs qui tuent aujourd’hui les migrants syriens qu’ils refusent d’accueillir sur leur terre, s’étaient réfugiés en Syrie en 1942 en fuyant l’occupation de l’Allemagne nazie

Selon un article de Musa Kesler publié sur le journal Hurriyet, les Grecs qui ont fui lors de l’invasion de la Grèce par l’Allemagne nazie (entre 1939 et 1945), s’étaient réfugiés dans des camps de migrants mis en place pour eux en Syrie.

Sur la Une du journal intitulé « Ici Jérusalem » paru en 1942, on voit la distribution d’aides alimentaires et vestimentaires aux « hôtes » grecs dans le camp de migrants établi à Neyrap à Alep en Syrie.

À cette époque, la Turquie avait aussi envoyé plusieurs camions d’aides humanitaires à la Grèce qui était en proie à la famine et la pauvreté.


TRT Français

Site officiel de l’Établissement de Radio et Télévision de Turquie
3 et 4 mars 2020