estonie_transports_gratuits
Un bus public dans les rue de Tallinn (Estonie), le 1er janvier 2013. (RAIGO PAJULA / AFP)

C’est une idée que beaucoup de gens vont trouver impossible à réaliser alors qu’elle l’est totalement, étant donné le nombre extraordinaire de taxes et d’impôts que l’on paye. Il faut savoir déjà que le pass Navigo parisien est gratuit pour les personnes âgées. Il ne faut pas oublier que les services de la plus grande entreprise du pays, c’est-à-dire l’enseignement, sont totalement gratuits. En réalité il y a assez d’argent en France pour se le permettre sauf que cet argent disparaît dans des paradis fiscaux ou dans l’intérêt de la dette qui s’élève à 50 milliards d’euros chaque année ! L’argent existe, malheureusement les politiciens corrompus et serviles des banksters existent eux-aussi…


Se rendre d’un bout à l’autre du pays, sans jamais sortir son portefeuille : ce sera bientôt possible en Estonie.

À partir du 1er juillet, les transports publics seront gratuits dans ce pays d’Europe de l’Est, a repéré le HuffPost, samedi 2 juin.

À Tallinn, la capitale, les transports en commun sont déjà gratuits. Depuis 2013, les usagers peuvent en effet se déplacer sans payer en empruntant le réseau de bus, de tram et de trains de la ville. Le gouvernement a décidé d’élargir ce dispositif aux trajets entre les différences provinces du pays.

Des trajets en train moins chers

« Notre objectif est de garantir aux habitants de toute l’Estonie un meilleur réseau de transports et de voyages, aussi bien dans les zones rurales qu’urbaines », a expliqué le ministre des Affaires économiques et des infrastructures, cité par la radio publique ERR (en anglais).

Le gouvernement a tout de même fixé des limites : seuls les bus départementaux seront gratuits. Les trains, eux, resteront payants, même si le prix des billets devrait diminuer grâce aux subventions publiques. Les bus locaux des autres villes resteront, eux aussi, payants.


avatarfranceinfo