Vu la gestion catastrophique, lamentable voire criminelle de la ville de Marseille par l’équipe de Gaudin avec des milliers d’immeubles – 100.000 logements – en état de délabrement, il est logique que cette même équipe veuille se représenter à la mairie l’année prochaine ! La honte ne les étouffe pas mais il est vrai que c’est au peuple marseillais de les sanctionner sévèrement.


Le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, un organisme rattaché à Matignon, formule également 20 propositions.

« D’une crise du logement, la situation aujourd’hui à Marseille s’apparente à une véritable crise humanitaire. » Un an après la mort de huit personnes dans l’effondrement de deux immeubles dégradés, Marseille vit « une véritable crise humanitaire » liée à une série de carences de la mairie mais aussi de l’État, selon un rapport officiel, publié jeudi 21 novembre. Les rapporteurs rappellent que 40 000 logements indignes ont été recensés à Marseille dès 2015.

Le Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, un organisme rattaché à Matignon et présidé par Marie-Arlette Carlotti, par ailleurs élue d’opposition (PS) à la mairie de Marseille, consacre son rapport annuel à la cité phocéenne, dénonçant en matière de mal-logement une « continuité de défaillances systémiques des dispositifs et des acteurs publics ».

Le logement privé « de plus en plus sélectif »

Au-delà du drame de la rue d’Aubagne, le 5 novembre 2018, qui fait l’objet d’une enquête judiciaire, les rapporteurs se penchent notamment sur le logement social, partant du constat que l’accès au logement privé est « de plus en plus sélectif », notamment à cause du développement des locations touristiques. Un total de 77 477 demandes de HLM sont en souffrance dans la métropole Aix-Marseille-Provence, où peu de communes respectent leurs obligations en la matière, notamment à cause de « la persistance d’un manque de volonté politique ».

Résultat, « de nombreux ménages sont contraints d’habiter dans des logements insalubres et dégradés du centre ancien de Marseille », déplorent les rapporteurs…


Photo d’illustration : des immeubles de la rue d’Aubagne, à Marseille, le 25 octobre 2019. (GÉRARD JULIEN / AFP)

avatarfranceinfo / AFP

France Télévisions

21 novembre 2019