Tout ça pour ça ! Toute cette propagande pour en arriver à ce que l’on savait déjà : le remdesivir n’est rien d’autre qu’un médicament qui ne sert à rien et qui est poussé par la corruption de Big Pharma à le devenir de force ! Que vont dire aujourd’hui les Karine, les Yazdan, les Nathan… et autres charlatans des plateaux télés ?


La décision de l’Organisation mondiale de la Santé est un fiasco pour le laboratoire Gilead, qui a continué de défendre la molécule malgré l’accumulation de preuves de son manque d’efficacité.

Coup dur pour le laboratoire pharmaceutique Gilead. Le remdesivir, le médicament que l’entreprise américaine avait développé pour lutter contre Ebola et qu’elle tente de repositionner dans le traitement du Covid-19, vient d’être évincé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le « Groupe de développement des directives » de l’OMS a en effet publié, ce vendredi dans le British Medical Journal, une mise à jour de son guide sur le bon usage des médicaments dans le cadre de la pandémie.

Il s’agit de la deuxième version de ce guide – la première a été publiée le 4 septembre – qui vise à fournir des conseils fiables sur la gestion du Covid-19 et à aider les médecins à prendre de meilleures décisions pour leurs patients. Le groupe « déconseille » désormais l’usage du médicament de Gilead et ce quel que soit le niveau de sévérité de la maladie, car « il n’y a actuellement aucune preuve qu’il améliore la survie des patients, diminue leur besoin de ventilation ou leur durée de séjour à l’hôpital », indique le document. En revanche, ce produit présente de nombreux inconvénients, soulignent aussi les experts : la « possibilité qu’il provoque des effets secondaires importants », des implications en termes de ressources et de logistique, puisque l’administration du remdesivir se fait par voie intraveineuse, et surtout un prix trop élevé, puisqu’un traitement de 5 jours coûte environ 2000 euros. […]


Photo d’illustration : « Il n’y a actuellement aucune preuve que le remdesivir améliore la survie des patients Covid-19 ou diminue le besoin de ventilation ou la durée de séjour à l’hôpital », indique l’OMS. afp.com/Ulrich Perrey

Victor Garcia et Stéphanie Benz

L’Express

20 novembre 2020