marisol-touraine


Excellente nouvelle puisque la ministre, en perdant l’appui de ce syndicat (MG France) n’a absolument plus aucune légitimité vis-à-vis des professionnels de santé. Ce qui prouve que le passage en force, de plus en plus normalisé, est totalement anti-démocratique.


3 nov. 2015 — En perdant son dernier appuie aux élections URPS – le syndicat MG France – Marisol et sa misérable loi santé, décriées désormais par la France entière, doivent disparaitre du paysage politique français si le mot DEMOCRATIE a encore une raison d’être et un sens dans ce pays !
Le syndicat MG France, seul soutient de Marisol Touraine pour la mise en place de la loi santé, a été ANÉANTI, ATOMISÉ aux URPS (Union Régionales des Professionnels de Santé Médecins). Ce syndicat auparavant majoritaire ne représente plus que 7317 voix sur 42572, soit 17,18 % des voix exprimées : autant dire RIEN.
QUAND LES URNES PARLENT, LES URNES COMMANDENT !
La stratégie électorale de la Touraine est un FIASCO qu’elle a reconnu, du bout des lèvres, sur toutes les ondes françaises.
LA SENTENCE EST SANS APPEL : MARISOL DOIT DEMISSIONNER !

Dans tous les cas, conscients de l’irrespect constant de ce « gouvernement » face la justice et à la volonté du Peuple souverain, les médecins continuent et durcissent leur action.
A cet effet, je laisse la parole, au Docteur Jérôme Marty, Président de L’UFML, l’un des principaux piliers de la résistance du Monde Médical face à cette inique et stupide loi.

BLACK FRIDAY : combattre pour la victoire ou renoncer pour la servitude !

GREVE DU 13 au 21 NOVEMBRE reconductible .
Tous à Paris les 16 et 17 novembre devant l’Assemblée Nationale à partir de 10 heures !

Par le Dr Jérôme Marty, Président de l’UFML

L’APPEL A L’HONNEUR

Cette fois nous y sommes…

La Commission Paritaire n’a pu s’entendre, comme nous l’avions annoncé.

L’heure du combat sonne.

Comme toujours les politiques, ministres, députés et sénateurs ne croient pas en notre mouvement.

Nous allons leur montrer leur erreur.

J’appelle la médecine de France à la résistance, j’appelle toutes les professions du soin à se lever et à s’organiser pour stopper toute activité de soin à compter du 13 novembre, à participer aux actions et à se rassembler devant l’Assemblée nationale les 16 et 17 novembre. J’appelle toute la population à défendre Son système de Santé, avec et au côté de ses soignants.

Ce combat, votre combat, cette résistance, votre résistance est plus qu’une lutte, c’est votre honneur, votre responsabilité, votre serment.

J’appelle à la protection des valeurs de la médecine, à la défense de l’éthique et de la déontologie, nous sommes la médecine de France et notre vie est là !

Jamais ce qui fait notre engagement au service de l’autre n’avait été à ce point attaqué, jamais il n’y a eu de plus grand risque.

Nous savons, tous, que si cette loi passe s’ouvrira le champ des possibles et notre engagement naît de cette évidence.

J’appelle au refus de l’exploitation de la maladie comme une ressource économique,

J’appelle au barrage contre une étatisation qui fera du médecin un simple effecteur,

J’appelle au réveil des soignants et des soignés, à l’abolition du silence face à la financiarisation,

J’appelle à la révolte de ceux qui n’ont que trop subi, de ceux qui n’ont jamais failli,

J’appelle chaque femme, chaque homme à défendre la liberté et l’indépendance du soin.

Nous ne laisserons pas dévoyer notre art, nous ne laisserons pas briser nos valeurs et détruire notre patrimoine santé

Le 13 novembre doivent se lever le vent, la vague, le mouvement qui redonneront à ceux-là, honneur et dignité, courage et volonté, espoir et avenir.

Ensemble, nous allons nous battre,
Ensemble nous vaincrons !

Ensemble, nous allons porter haut ce qu’ils veulent enterrer : notre différence et notre mission devant les hommes.

A lire : dans le Quotidien du médecin, la lettre ouverte du De Jean Baptiste Gasc à Marisol Touraine suite au décès d’un de ses jeunes associés : « écoutez les hurlements des médecins en souffrance ! » :

Après le suicide de son jeune associé, c’est par une « lettre ouverte » à Marisol Touraine » qu’un généraliste marseillais a choisi d’exprimer son désarroi. Un courrier qu’il signe ainsi : « Dr Jean-Baptiste Gasc, médecin récemment retraité, parti sans successeur, meurtri d’avoir laissé ses deux associés dans un carcan professionnel… que l’un d’eux n’a plus supporté.» A lire, ci-dessous

* * * * *

À PARTIR DU 13 NOVEMBRE BLACK FRIDAY ARRÊT TOTAL GLOBAL D’ACTIVITÉ : NON À LA LOI TOURAINE !

PARTAGEZ et DIFFUSEZ ce message et cette pétition