Ceci n’a rien à voir avec la science mais avec la manipulation des masses. C’est une expérience d’ingénierie sociale à ciel ouvert, à l’échelle mondiale ! Vous avez beau démontrer par A + B, via des études scientifiques solides que ça ne sert à rien, ils continueront à l’imposer pour voir quel est la limite  de l’asservissement des masses !


Pour l’épidémiologiste Marius Gilbert, le port du masque dès l’âge de six ans, aurait surtout un impact « psychologique plutôt qu’épidémiologique ».

« Pas d’étude qui montre qu’il s’agit d’une mesure efficace »

Pour l’expert en épidémiologie, « il n’y a pas d’étude qui montre qu’il s’agit d’une mesure efficace (…) il n’y a pas d’avis tranché ». Selon lui, cette mesure aurait surtout un impact « psychologique plutôt qu’épidémiologique ».


« Les enfants portent moins de risques de transmission »

Selon Marius Gilbert, « la transmission peut se faire dans les écoles, mais pas dans des proportions alarmantes ». L’expert a d’ailleurs rappelé que « les enfants étaient bien plus souvent asymptomatiques que les adultes et qu’ils portaient moins de risques de transmission ».

Dans la DH, Yves Coppieters n’est pas favorable à cette mesure dont les bénéfices seraient minimes, selon lui. L’épidémiologiste et professeur de Santé publique à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). explique que « cette mesure est inspirée de ce qui a déjà été décidé en France, mais elle n’a jamais été validée par des experts en Belgique. Les avis qui ont été émis sont d’ailleurs contraires. »

Le Soir [Belgique]

16 novembre 2020