Ce coup de matraque sur la nuque peut être considéré comme une tentative de meurtre car les conséquences d’un tel coup peuvent être fâcheuses. C’est d’autant plus grave que ce coup est totalement gratuit et inutile ; il doit d’ailleurs être sanctionné. Pourtant, curieusement, les médias à la solde du pouvoir ne commentent absolument pas la multiplication de ce genre d’exactions et de violences policières, contrairement à ce qui a été fait depuis samedi dernier concernant les propos malheureux de certains Gilets jaunes sur le suicide des policiers. Et bien sûr, si la dame tombe dans le coma, vous aurez toujours un commissaire ou un préfet qui vous expliquera que ceci n’a strictement rien à voir avec les forces de l’ordre mais que cette dame a glissé malencontreusement sur une peau de banane ! Parce que, bien entendu, à la violence il faut rajouter le mensonge et le foutage de gueule.


Mélanie, 39 ans, mère de deux enfants, l’une des porte-parole des Gilets Jaunes d’Amiens, Les Réfractaires du 80, a été violemment frappée à la nuque, par derrière, par un policier lors de l’acte 23 de la mobilisation des gilets jaunes à Paris samedi.

Elle a déposé plainte ce mardi.

Mélanie est encore sous le choc. Elle porte une minerve et se dit psychologiquement marquée : « Je suis quelqu’un d’humain, j’aime les humains et je ne pensais pas qu’un jour quelqu’un puisse me taper dans le dos sans que j’ai fait quoi que ce soit ».

Samedi, pour l’Acte 23 de la mobilisation des gilets jaunes, Mélanie, 39 ans, mère de deux enfants, salariée dans un centre social d’Amiens, est allée rejoindre la manifestation parisienne avec son mari et plusieurs membres des Réfractaires du 80. Elle dit n’avoir rien vu venir, elle n’a pas entendu de sommation, au moment de la charge des policiers, elle était en train de marcher très « tranquillement », dos aux policiers quand elle a reçu un violent coup dans la nuque.



David Dufresne

allo @Place_Beauvau – c’est pour un signalement – 681

Manifestante matraquée sur l’arrière du crâne.

Paris, Source: InfoCritiqueWeb https://www.youtube.com/watch?v=5oJkuQZt4b4&feature=youtu.be&t=425  pic.twitter.com/qcZaAz1SmV

Mélanie s’est effondrée, son mari l’a évacuée de la chaussée pour éviter qu’elle soit piétinée. Elle n’a compris que dimanche qu’elle avait été frappée par un policier dans le dos en découvrant les vidéos ci-dessus sur les réseaux sociaux. Elle pensait jusque là avoir été touchée par une grenade de désencerclement. Elle s’est reconnue sur la vidéo. Mélanie a porté plainte ce mardi après-midi au commissariat d’Amiens.


Photo d’illustration : Mélanie s’est effondrée après avoir reçu un violent coup dans la nuque par un policier – Capture d’écran YouTube

Vanessa LamarreVanessa Lamarre

France Bleu Picardie