Il existe un véritable problème se rapportant aux violences sexuelles et à la pédocriminalité au sein de la profession médicale, puisque nous constatons qu’un grand nombre de médecins et de spécialistes sont déjà passés par les cours d’assises ces dernières années. Comment est-ce possible que des médecins censés soigner leurs semblables se retrouvent dans la situation de criminels violeurs ?


Un médecin est soupçonné d’attouchements sexuels sur ses patientes.

Les faits se seraient produits dans son cabinet médical de Montargis entre 2016 et 2019. Une enquête est en cours.

Un médecin exerçant à Montargis est soupçonné d’agressions sexuelles sur ses patientes. Les faits se seraient déroulés entre 2016 et 2019. L’enquête a été menée par les policiers du commissariat de Montargis après des plaintes et des signalements de cinq patientes qui ont décrit des faits d’attouchements sexuels. Deux des patientes étaient mineures au moment des faits présumés.

Les victimes décrivent toutes des examens médicaux au cours desquels le médecin aurait eu des gestes qui auraient consisté en des attouchements sexuels sur leur personne. Loïc Abrial, procureur de la République de Montargis

Le procureur de la République de Montargis a ouvert, le 6 mars 2020, une information judiciaire du chef d’agressions sexuelles par une personne abusant de l’autorité que lui confère sa fonction à l’encontre du médecin généraliste, âgé de 50 ans. Le médecin a été mis en examen par le juge d’instruction de Montargis et placé sous un strict contrôle judiciaire lui interdisant l’exercice de la médecine, l’individu n’est pas connu des services de police ou de la justice. « Le médecin nie les faits qui lui sont reprochés et indique qu’il a pratiqué des examens tout à fait normaux. »
Le juge exploite le fichier des patients saisi lors de la perquisition au cabinet médical et cherche à savoir s’il y a d’autres victimes.



Isabelle Racine
France 3 Centre Val de Loire
10 mars 2020