Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Dégénérescence

Télépoubelle : Maeva Anissa révèle qu’un prince saoudien lui a offert 30 000 euros pour se pros­ti­tuer 

On le savait déjà, ce n’est pas le premier scoop du genre – Jeremstar avait même parlé de cas de scatophilie ! – sur la prostitution de luxe organisée via l’embauche de pseudo stars de la téléréalité, jeunes paumées que les princes décadents et dégénérés du Golf adorent. Par contre, on est en droit de se demander pourquoi les médias ne se saisissent pas de cette très grave affaire de prostitution et de proxénétisme au même titre que #Balancetonporc ?!

Dégénérescence

EXCLUSIF : drogues, sadisme, pédophilie, témoignage choc de Fabrice Thomas, ex-amant du couple Bergé/Saint Laurent 

Cette interview de Monsieur Fabrice Thomas, auteur du livre Saint Laurent et moi : une histoire intime, paru début octobre 2017 aux éditions Hugo Doc, est véritablement exclusive tant la chape de plomb des médias mainstream concernant son livre choc est lourde et efficace1. Actuellement, alors que tous les médias – papier, télévision et radio – ne cessent de parler des accusations d’agressions sexuelles contre Harvey Weinstein ou Monsieur Tariq Ramadan, pas la moindre ligne ne parle du livre de Monsieur Fabrice Thomas, aucune interview n’a été réalisée. On imagine que cette censure a pour cause trois points importants : on ne touche pas à Pierre Bergé qui est devenu ces dernières décennies le pape infaillible de la république ; deuxièmement, Monsieur Yves Saint-Laurent fait partie du patrimoine culturel français ; enfin, il est assez suicidaire pour ces médias de s’attaquer à Yves Saint Laurent Beauté – propriété de L’Oréal – qui représente une manne financière publicitaire très importante. À l’instar de Bernard Arnault qui n’a pas apprécié que l’on parle de ses finances dans l’enquête des « Paradise Papers » et qui a sanctionné le journal Le Monde en retirant les pages de publicité de tout le groupe LVMH dont il est le président.