Marine Le Pen n’est certainement pas la seule à avoir diffusé de telles photos ; mais si, en ce qui la concerne, c’est pour dénoncer les exactions et les crimes abjects commis par l’organisation terroriste et ses satellites, que dire alors d’un Marc Édouard Nabe qui diffuse les mêmes images dont certaines, plus atroces que d’autres, et qui en fait l’apologie, au point d’en faire commerce et d’avoir été cité comme référence dans la revue « Dar el Islam » de Daesh.