Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Santé

Modernité : les vaches à hublot œuvrent pour la science ! 

La première réflexion qui vient à l’esprit devant une telle situation est de penser à ce sublime aphorisme de François Rabelais, cet auteur du XVe-XVIe siècle dont le pressentiment génial n’a d’égal qu’une prophétie : Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. À force de vouloir dominer la nature et de lui demander toujours plus, dans un esprit de compétition et de compétitivité mercantile désastreuse, l’homme court à sa propre perte. Jamais un incendie d’étable, attribué à l’émanation excessive de méthane, n’a été décrit dans le passé, à une époque où les cadences et les rythmes naturels étaient respectés. Toute cette agitation vise, en fait, à faire produire à une pauvre vache, transformée en machine, 60 litres de lait par jour ou l’équivalent de 12000 litres au cours de la durée de la lactation. Au final, on se retrouve avec des montagnes de lait en poudre, de beurre et de fromages, vendus au prix fort dans des pays du tiers-monde ravagés par la sécheresse et où sévit une famine indigne du genre humain.