Le milieu de l’athlétisme mondial est tellement vérolé, corrompu, dopé que même Adidas a décidé de se retirer car le risque de salir son image de marque suite à de futurs scandales est trop grand. Encore une preuve que les politiques sont derrière ce cirque de l’amusement généralisé au prix de la morale, de la loi et, plus grave encore, de la santé des sportifs…