Il est vrai qu’il suffit d’avoir fréquenté les bancs des universités françaises pour se rendre compte de l’état de déliquescence…