Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Informations

Le ministre de l’Éducation nationale annonce une dictée quotidienne à l’école primaire 

La question qui se pose à la lecture de cette information est la suivante : que faisaient ces écoliers ces longues heures durant ces longues années à l’école ? Nous qui pensions qu’ils faisaient des dictées et rien que des dictées pour justement évaluer leur apprentissage parce qu’on ne voit pas d’autres moyens de le faire. Ce ministre de l’éducation nationale est peut-être la seule bonne surprise de ce gouvernement.

Dégénérescence

10 fautes d’orthographe courantes dans les emails professionnels 

Même si pour certains, cette leçon peut paraître élémentaire, pour d’autres elle sera une opportunité offerte pour revoir l’orthographe de certains mots et expressions. Il faut dire qu’avec l’émergence du langage SMS, l’orthographe a pris un sacré coup. Mais il ne faudra pas s’arrêter à cette seule leçon, d’autant que ce blog très intéressant présente une multitude d’autres articles consacrés à ce sujet. Un autre site dédié à l’orthographe et à la grammaire permettra aux plus motivés d’en tirer le plus grand profit.

Informations

Zéro en orthographe pour la ministre de l’Éducation 

Nous sommes dirigés par des analphabètes incompétents et c’est peu de le dire. Entre une ministre du travail qui ne sait pas combien de fois on peut reconduire un CDD, une ministre de la santé de Sarközy qui ne sait pas écrire correctement une dédicace (R. Bachelot au Grand Journal), un ministre du budget voyou, un candidat à la présidentielle qui croit que le pain au chocolat est à 15 centimes… On est loin d’en avoir fini avec ces guignols !

Politique

La querelle sur l’orthographe dissimule un désastre, par P. Dortiguier 

Chacun note dans cette affaire qui a occupé un bref temps les esprits, que ce projet fort limité a été sorti d’un fond de tiroir, et il semble qu’à part la nouveauté du nénufar il n’en ressortira qu’une confusion et un laxisme scolaire supplémentaire ! L’Académie française a refusé de s’associer à cette comédie médiatique et déplore la catastrophe pédagogique que l’on sait ! En réalité, pareille dégradation de la langue et de l’orthographe aura été lente, d’abord pénétrant les cœurs, pour ainsi dire, avant de se traduire matériellement par le chaos présent. Un règlement, que l’on m’objecta en 1973, empêchait d’enlever plus de trois points pour les fautes d’orthographe, et je constate sur une copie d’examen blanc de la licence de lettres modernes, diplôme boiteux, s’il en fût, avec un latin agonisant et un grec absent, qu’un candidat obtient la moyenne en omettant des compléments dans une phrase ! Ce dédain de l’esprit et la lâcheté de ceux qui ont admis pareil bachelier se conjuguent pour donner précisément une nouvelle définition statistique de l’homme moyen, de l’étudiant normal qui figure dans la célèbre cloche de Gauss : il balbutie du français, cependant que la traîne de la nation ne peut entendre ce qu’elle a le privilège de pouvoir encore lire, et ce dans des proportions inquiétantes, pour chacun de ces jeunes gens et pour l’ensemble de la communauté victime d’un AVC paralysant sa mobilité.