C’est l’attentat tant redouté qui vient endeuiller des familles strasbourgeoises et semer la panique dans l’hexagone, surtout en cette période de fêtes de fin d’année, au point que Castaner a décrété le plan « Urgence attentat ». Au delà de son caractère tragique et odieux, la survenue d’un tel acte en pleine effervescence sociale et avant l’Acte V des Gilets jaunes, offre incontestablement un répit à Emmanuel Macron. Mais les ingrédients de la colère populaire sont toujours là et ce ne sont certainement pas les demi-mesures prises dans la précipitation qui risquent de changer la donne.