Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Lectures

Métaphysique de la caverne par Pierre-Yves Lenoble 

En effet, nous appuyant sans crainte sur le fait que la vérité est une et clairement exprimée par l’ensemble des plus illustres maîtres spirituels et savants de l’histoire universelle, nous affirmons que le plan d’existence de l’homme sur terre est conditionné, non-perfectible et transitoire, et ne constitue au final qu’une illusion passagère au regard de l’Unité divine, seule réelle.

Lectures

Le moi et le Soi par Pierre-Yves Lenoble 

Tous les textes sacrés et l’intégralité des enseignements traditionnels affirment en substance que l’être humain est composé d’un corps, d’une âme et d’un esprit (corpus-anima-spiritus ou soma-psyché-pneuma), de la même manière que les peuples archaïques — qui établissaient la comparaison entre l’anthropos et le cosmos — disaient que la terre figurait le corps, la lune le mental, et le soleil le Soi éternel. Nous laisserons de coté dans cet article la partie corporelle qui correspond à la matière inerte (et qui est le sujet d’étude de la science biologique) et nous nous intéresserons uniquement à la relation du psychique et du spirituel.

Tradition

De l’incompatibilité de la Tradition et de la Nation, par Pierre-Yves Lenoble 

Mélanger les concepts de Tradition et de nation, comme on le fait constamment dans de nombreux courants politiques de droite institutionnelle (qu’ils fussent agnostiques ou croyants) pour lesquels nous n’avons que mépris, est une pure et simple absurdité, une contradiction désolante, pour ne pas dire une compromission hypocrite de petits bourgeois avec le système : encore une énième illusion de la part des « toxicos » du bulletin de vote.

Géopolitique

Le rapport Chilcot accable Tony Blair ! par Pierre Dortiguier 

De plus de six mille pages, ce rapport attendu depuis de nombreuses années sur une guerre qui fit 179 morts britanniques et a contribué au bouleversement social de l’Angleterre par l’importation ou la formation de fanatiques contribuant à séparer les communautés ethniques ou raciales — s’il est permis d’user de ce terme d’histoire naturelle très mal vu partout sauf dans l’entité sioniste — accable Tony Blair et le ministre Brown aussi. Le rapport précise que Blair est sorti de la légalité pour forcer une décision d’intervention, alors que les experts dénonçaient les affabulations de George Bush et le mensonge des armes de de destruction massive. Pareille initiative de mise en accusation d’un Premier Ministre a entraîné des regrets de sa part, et cette conduite doit pouvoir s’expliquer, comme nous le disons, ce jour, à la Press TV iranienne, par un véritable machiavélisme : le moyen est jugé exécrable, la faute avouée, mais la fin le justifie, en l’occurrence, la destruction durable d’un ordre irakien, le pays étant directement exposé à une fragmentation impulsée par l’Arabie saoudite et aidée par les Kurdes auxquels les Sionistes ont donné un État, qui n’est qu’un prolongement économique de l’État d’Israël et bientôt imité en Syrie.