Subscribe Now

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

En visitant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
À la une

Le Sénat rejette la privatisation d’ADP 

Enfin une bonne nouvelle de la part du Sénat qui s’est rendu pour une fois utile même si ça ne va pas durer vous imaginez bien. Une autre astuce sera trouvée pour privatiser cette poule aux œufs d’or car les oligarques l’ont ainsi décidé. Il est quasi certain que le gouvernement passera en force comme d’habitude d’autant que le régime autoritaire actuel est dirigé par un homme arrogant déconnecté du réel.

À la une

« Benalla a utilisé un faux pour obtenir un passeport de service », accuse l’Élysée 

Nous sommes tout de même face à une affaire rocambolesque qui démontre à quel point il n’y a plus d’État en France. On nous explique maintenant que le franc-maçon Alexandre Benalla a commis un faux en écriture publique ce qui est considéré comme un « crime » passible des assises et pourtant il vient à peine d’être écouté par la justice lors de sa garde à vue d’hier ! Les mensonges se multiplient au niveau de la Commission d’enquête sénatoriale puisque les contradictions ne peuvent échapper aux spectateurs. On imagine que cet Acte 2 de l’affaire Alexandre Benalla nous réserve encore d’autres surprises et que tout ceci est loin d’être terminé…

Informations

Le Sénat recule dans la lutte contre la cyberpédocriminalité ! 

Cette passe d’armes entre la ministre de la justice et des sénateurs n’a absolument aucun sens lorsque l’on constate la gravité de la situation concernant la pédo criminalité rencontrée sur le Web. Alors que la police canadienne vient d’arrêter un Français qui cumulait des dizaines de victimes, des mineures de 11 à 17 ans, les sénateurs n’ont rien trouvé de mieux à faire que d’empêcher les enquêtes sous pseudonymes, car celles-ci ne garantiraient pas les libertés publiques ! Nous vivons dans une société totalement décadente qui fait passer en priorité des concepts de liberté dite publique – qui en réalité n’existe pas – avant le bien-être et la sécurité de nos enfants ! Alors que nous sommes contrôlés, fichés, surveillés, filmés, enregistrés… à longueur de journée, non seulement par toute l’administration officielle, mais également par Big data, on vient nous expliquer que cette loi portant sur les enquêtes sous pseudonymes serait dangereuse pour les libertés fondamentales ! Il y a comme quelque chose de malade dans le cerveau de nos politiciens, loin de correspondre à la réalité de notre monde et aux priorités de l’heure !