Encore une fois, le ministre de la santé Olivier Véran est en train de mentir directement à l’Assemblée nationale lors de cette commission des lois et face aux Français. ce monsieur doit être immédiatement mis sous écrou, c’est un danger public. C’est une usine à fausses nouvelles, il pratique le terrorisme sanitaire comme personne. Il y a peut-être 18 000 tests PCR positifs mais ceci n’a strictement rien à voir avec des malades. La très grande majorité de ces tests positifs sont des asymptomatiques, sans oublier un petit pourcentage de faux positifs. Bien entendu, il le dit lui-même, une grosse  partie de ces cas positifs sont jeunes, il ne leur arrivera pas grand-chose même s’ils sont symptomatiques.

Encore une fois, Olivier Véran est pris en flagrant délit de mensonge et de terrorisme sanitaire. Bien entendu, les laquais de Big Pharma vont nous expliquer que c’est une simple « méprise », qu’il n’a pas fait exprès et qu’il s’est trompé de terme. Alors que, il faudrait être complètement stupide ou totalement terrorisé pour estimer qu’un nombre aussi important de mensonges quasi quotidiens soient dû à des erreurs de communication ou à des méprises.

C’est de plus en plus compliqué de faire la liste entière de tous les mensonges d’Olivier Véran ! Pourtant, il continue de plus belle avec la complicité des médias crapuleux. Comment est-ce possible qu’aucun journaliste, du reste grassement payé, ne se pose cette simple question sur les plateaux télé ?