six-vaccins-sont-indispensables-pour-proteger-la-population
Aujourd’hui seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires : diphtérie, tétanos et poliomyélite (image d’illustration). AFP/Mustafa Ozer.

Chiffre très élevé et pourtant officiel (ce qui veut dire qu’il est minoré), il y a tellement d’accidents vaccinaux et de scandales sanitaires que le peuple ne fait plus confiance aux autorités guidées et manipulées par des lobbys surpuissants et très riches comme l’ont démontré les récents scandales (Mediator…).


La mesure, annoncée par Edouard Philippe en début de semaine, divise profondément les Français.

C’est l’une des mesures phares annoncées par le Premier ministre mardi, lors de son discours de politique générale. Les 11 vaccins infantiles recommandés deviendront obligatoires dès 2018. Actuellement, seuls trois vaccins infantiles sont obligatoires, contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite; le fameux vaccin DTPolio.

Mais la mesure divise profondément les Français d’après un sondage Odoxa pour Le Figaro et Franceinfo publié ce vendredi. D’après cette enquête, 56% des Français, qui redoutent les effets secondaires et la composition de ces préparations, sont opposés à la vaccination obligatoire. A l’inverse, 44% des Français sont favorables à la mesure.

La « pédagogie » du gouvernement

En annonçant cette mesure, le gouvernement souhaite remédier à la baisse de la couverture vaccinale en France. Baisse qui a conduit à la réapparition notamment de la rougeole, qui a causé la mort d’une dizaine d’enfants sur le territoire depuis 2008.

Interrogé sur RTL jeudi matin, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a reconnu qu’il existait des crispations autour de ce sujet et a mis en avant l’envie de faire de la « pédagogie » sur la nécessité de la vaccination en termes de santé publique. Elle a par ailleurs expliqué que le gouvernement réfléchissait à créer une « clause d’exemption » pour les parents qui s’opposeraient farouchement à la vaccination de leurs enfants… tout en évoquant l’hypothèse de sanctions.

Comme le souligne BFMTV, la méfiance des Français envers les vaccins s’est accentuée ces dernières années. D’après une enquête menée dans 67 pays et publiée en septembre dernier, plus de 4 Français sur 10 disent ne pas faire confiance à la vaccination.

41 % des Français interrogés estiment qu’ils ne sont pas sûrs. Un chiffre qui représente un record à l’échelle mondiale. Par ailleurs, 17% des Français interrogés doutent de leur efficacité et 12% considèrent que […]


L’Express / AFP