Voilà comment fonctionne le débat public, aujourd’hui en France, il suffit de citer la banque Rothschild pour être traité d’antisémite. C’est pourtant une réalité concrète, Emmanuel Macron a bien démarré sa carrière professionnelle dans cette banque. De toute façon, même s’il s’agissait du Crédit Agricole ou de la BNP, il aurait suffi que le PDG soit juif pour que le gilet jaune soit également accusé d’antisémitisme.

Nous vivons dans un pays qui est en train de sombrer dans la folie. Un criminel sera et restera un criminel quelle que soit son origine ethnique ou sa religion, c’est valable pour tout le monde. Malheureusement, ce stratagème oratoire – une stratégie médiatique paralysante – est très efficace et empêche toute critique constructive, voire toute réflexion.


Clash : Bernard Vivier (directeur de l’institut du travail) accuse un Gilet Jaune, Christophe Couderc, d’avoir tenu des propos « aux relents antisémites » en disant que Macron venait de la banque Rothschild.

BFM TV, 8 décembre 2018, 20h19


Planète 360