Nous pouvons constater sur le compte Twitter du ministre de l’intérieur, M. Castaner, une volonté de mise en scène, du reste assez grossière. Afin de produire de telles images il faut impérativement la présence d’un photographe professionnel qui va s’efforcer de figer l’image du ministre au moment où il paraît concentré avec des traits durs et burinés… On remarque également des messages assez curieux du type « Je suis dans la cellule de crise en train de… bla bla… » comme si ça pouvait avoir une quelconque utilité ! Vous imaginez un chirurgien cardiaque s’apprêtant à sauver la vie d’un patient expliquer au public, avec photos à l’appui, qu’il vient d’entrer dans le bloc et qu’il est en train de se changer juste après s’être lavé les mains… C’est juste ridicule. Quand on pense qu’un salarié qui s’aviserait à utiliser un Smartphone pendant ses heures de travail risque de se prendre un avertissement…

Déjà que ces politiciens passent la majorité de leur temps sur les plateaux télé, radio et à répondre à des interviews dans la presse-papier, on se demande à quel moment ils travaillent réellement. On comprend vite pourquoi le pays va si mal, en réalité. Il suffisait d’envoyer pour les besoins de la communication le porte-parole du ministère, formé et payé pour cette tâche, certainement pas le ministre lui-même qui se doit de travailler d’arrache-pied afin de rétablir et d’améliorer la situation du pays. Il serait intéressant d’ailleurs de calculer le nombre d’heures passées par les ministres dans leur bureau et de le comparer au nombre d’heures passées sur des plateaux télé à pratiquer la langue de bois et l’enfumage.

Bref, on assiste à une américanisation de la gestion de la communication des ministères et de la présidence de la république. Il faut tout faire comme Washington ; de toutes façons, les élites françaises sont soumises à l’atlantisme et elles souffrent d’un complexe d’infériorité évident.