On a l’impression que la France et son Trésor public sont devenus un très gros gâteau, un immense gâteau confectionné par les plus grands pâtissiers de la place de Paris, pris d’assaut par des pirates politiciens faméliques qui n’ont pas mangé depuis des siècles ! L’article ci-dessous rappelle que Monsieur Hervé Gaymard avait déjà été épinglé en 2005 pour s’être fait payer un duplex de 600 m² avec un loyer 16 000 € alors qu’il était assujetti à l’ISF et qu’il possédait un très bel appartement parisien !


Alors qu’il préside actuellement le conseil départemental de Savoie, Hervé Gaymard exerce en parallèle la fonction de haut fonctionnaire au ministère de l’Économie et des Finances.

Il touche donc mensuellement 4.033 euros net comme élu et 7.596 euros net comme administrateur civil hors classe à Bercy.

L’ancien ministre de Jacques Chirac cumule un mandat d’élu au conseil départemental de Savoie avec un poste de haut fonctionnaire à Bercy. C’est le seul des 96 présidents de conseils départementaux à avoir cette double vie professionnelle qui suscite aujourd’hui la polémique. Le Parisien révèle qu’Hervé Gaymard, député jusqu’en 2017, a décidé de ne pas se représenter à l’Assemblée à cause de la loi de non-cumul des mandats afin de pouvoir conserver son poste de président du conseil départemental de Savoie…

La loi n’interdit pas ce type de cumul, même si la morale publique, comme le souligne l’ex-député socialiste René Dosière, le réprouve. « Ce sont des comportements de ce type qui entretiennent la défiance, voire la colère des contribuables envers les élus », a confié le président de l’Observatoire de l’éthique publique. De son côté, Hervé Gaymard a assuré au Parisien ne rien avoir « à cacher ». « À chacun d’apprécier la juste rémunération des responsabilités qui me sont confiées, en faisant les comparaisons avec les rémunérations dans le secteur public et le secteur privé », se défend-t-il dans les colonnes du journal.

Déjà épinglé en 2005 par le Canard enchaîné

Le Parisien évoque également sa mission en Afrique comme haut fonctionnaire rattaché au ministre de l’Économie et des Finances pour laquelle il doit rendre un rapport fin mars alors qu’il n’a, à ce jour, effectué aucun déplacement sur le continent africain…


– Capital