Ce sera certainement le cas. Il faut ajouter à cela qu’au moment du prochain crash systémique, un marché noir de l’or va naître avec des tarifs bien plus hauts car il n’y en aura pas assez pour tout le monde. Et vu qu’un grand nombre de personnes voudront sécuriser leurs avoirs en achetant de l’or, on pourra multiplier sa cotation par deux ou trois sans difficulté, voire plus !


L’or va atteindre 3 000 dollars l’once soit 50 % de plus que son record, selon la Bank of America et ce n’est pas n’importe qui qui le dit, c’est l’agence de presse Bloomberg pas franchement pro-gold, qui relaie cette information venant de l’une des plus grandes institutions financières et bancaires du pays.

La Bank of America Corp. a relevé son objectif de prix de l’or à 18 mois à 3 000 dollars l’once – plus de 50 % au-dessus du record de prix existant – dans un rapport intitulé « La Fed ne peut pas imprimer l’or ».

Sous entendu, je vous le dis quand même mais vous l’aurez compris par vous-même, la FED et de manière générale les banques centrales peuvent imprimer autant de monnaie qu’elles le souhaitent, que ce soit en euros, en dollars, ou en livres sterling, elles ne pourront pas imprimer d’or, ni de respirateurs, ni de vaccins, ni de médicaments.

Les banques centrales peuvent imprimer de la fiction monétaire, pas de la réalité. 

La banque a augmenté son objectif de 2 000 dollars, alors que les décideurs politiques du monde entier mettent en place de vastes mesures de relance budgétaire et monétaire pour aider à soutenir les économies touchées par le coronavirus.

« Alors que la production économique se contracte fortement, que les dépenses budgétaires augmentent et que les bilans des banques centrales doublent, les monnaies flottantes pourraient être mises sous pression », ont déclaré des analystes comme Michael Widmer et Francisco Blanch dans le rapport. « Les investisseurs viseront l’or ».

BofA voit une chance pour l’or d’atteindre le chiffre record de 3 000 $

La BofA s’attend à ce que le prix moyen des lingots soit de 1 695 dollars l’once cette année et de 2 063 dollars en 2021. Le record de 1 921,17 dollars a été établi en septembre 2011. Les prix au comptant se sont négociés autour de 1 678 dollars mardi et sont en hausse de 11 % cette année.

Il est certain qu’un dollar fort, une réduction de la volatilité des marchés financiers et une baisse de la demande de bijoux en Inde et en Chine pourraient continuer à faire obstacle à l’or, a déclaré la BofA.

« Mais au-delà des fondamentaux traditionnels de l’offre et de la demande d’or, la répression financière est de retour à une échelle extraordinaire », selon le rapport.

… et les gens vont acheter massivement de l’or.

Pour ceux qui ne le savent pas, je précise qu’une entreprise comme une sarl ou une sasu ou encore une sas, peut aussi acheter de l’or pour sa trésorerie.

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Insolentiae

22 avril 2020
Source : Agence de presse Bloomberg ici