Il suffit de parcourir du regard les cahiers des petits écoliers des années 50 et 60 pour comprendre à quel point l’école publique moderne a fait faillite, c’est une catastrophe sans nom. En scrutant cette page d’un cahier d’écolier, on est enclin à classer ce travail comme une œuvre d’art, composée d’une écriture régulière, élégante, dite cursive, tracée avec une plume « Sergent Major », faisant ressortir les pleins et les déliés qui charment tant nos rétines.

Aujourd’hui, par la faute d’une armée d’imbéciles et d’incompétents qui ont voulu réformer l’école au cours des précédentes décennies, nous constatons que les élèves ne savent plus écrire, commettant un nombre très important de fautes d’orthographe mais pas seulement, puisque leur écriture est d’une laideur épouvantable. Tout ceci a été fait bien évidemment avec l’argent du contribuable, 50 milliards de budget pour faire tourner 1 200 000 salariés du Ministère de l’abrutissement national !

Ceci démontre également que la théorie de l’évolution est un mensonge puisque nous sommes en pleine involution, en pleine dégénérescence, que tout le monde peut constater. Si l’on ajoute à tout ce carnage l’abrutissement des masses par la télévision et le cirque, le constat ne peut être que plus dramatique.