Serris, vendredi 1er juin 2018. Sur l’aile droite de la voiture, l’inscription « Allahu akbar » était inscrite à la peinture bleue. LP/Alexandre Métivier

Il se passe vraiment quelque chose de malsain au royaume de France avec cette condamnation sévère d’un malade mental atteint de schizophrénie, ayant simplement tagué Dieu est grand sur sa voiture. La schizophrénie est pourtant une maladie très grave dont ce monsieur est atteint depuis l’adolescence ce qui n’a pas empêché la justice de le condamner. Pendant ce temps, le scatophile Marc-Édouard Nabe fait carrément dans l’apologie du terrorisme daechiste à longueur de journées et en fait même commerce, sans aucune conséquence judiciaire de quelque nature que ce soit !!! À part ça, tout va bien…


Le 1er juin dernier, son véhicule stationné dans le parking souterrain du centre commercial avait dû être neutralisé par les services de déminage.

Ce vendredi, Jérémy H. a été condamné à un an de prison avec sursis et une obligation de soins.

« Je n’ai pas pris conscience que j’allais m’attirer des problèmes, que des gens penseraient que le véhicule pouvait être dangereux. » Ce vendredi, à la barre du tribunal correctionnel de Meaux, Jérémy H. a tenté d’expliquer pourquoi, le 1er juin, il a tagué à la bombe de peinture bleue l’inscription « Allahou akbar » sur la carrosserie de son Alfa Romeo blanche, stationnée depuis le 20 mai dans le parking souterrain du centre commercial du Val-d’Europe.

Poursuivi pour divulgation d’information fausse de sinistre de nature à provoquer l’intervention des secours, il a été condamné à un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans ainsi qu’une obligation de soins et de formation.

La découverte de son véhicule avait provoqué l’intervention des démineurs afin de neutraliser un possible engin explosif. Une batterie reliée à des fils électriques et un bidon d’huile étaient présents à l’intérieur ainsi qu’un exemplaire du Coran et un tapis de prière. Toutefois, aucun détonateur ni aucune substance explosive n’avaient été retrouvés.

Schizophrène depuis l’adolescence

« Ma voiture est tombée en panne le 20 mai. Je l’ai garée le plus vite possible sur le parking », a répété ce vendredi celui qui était sous contrôle judiciaire depuis le 20 juillet après avoir été placé en détention provisoire début juin, soit pendant quarante-deux jours.

Entre le 20 mai et le 1er juin 2018, Jérémy H. est revenu au moins deux fois dans le parking du centre commercial pour réparer sa voiture. Sans succès. Selon ses dires, il a alors démonté la batterie et l’allume-cigare pour installer un dispositif de recharge de téléphone et allumer ses cigarettes dans le véhicule. C’est ce que les démineurs prendront ensuite pour un dispositif suspect.

L’expertise psychiatrique a conclu à une grave altération du discernement liée à un diagnostic de schizophrénie. Il avait arrêté son traitement en mars 2017. « C’est quelqu’un qui est malade depuis son adolescence. S’il avait eu une intention délictuelle, il s’y serait pris autrement. Il ne l’aurait pas garé au sous-sol mais là où tout le monde peut le voir », a indiqué son avocate Me Taleb.

« J’ai écrit Allahou Akbar car je pensais que ça m’apporterait la chance »

Après avoir qualifié l’affaire et la personnalité de Jérémy H. d’inquiétantes, le représentant du ministère public a estimé que « l’intention de Jérémy H. était de provoquer une alerte pour que la voiture soit repérée et que la police intervienne. Malgré ses pathologies, il a des consciences de la réalité. » Le magistrat a requis deux ans de prison intégralement assortis du sursis, mise à l’épreuve pendant deux ans et obligation de soins et de formation.

« J’en suis désolé car ce n’était pas mon objectif. Je n’avais pas de sous pour réparer ma voiture, la faire remorquer ou acheter une batterie. J’ai écrit “Allahou akbar” car je pensais que ça m’apporterait la chance », poursuit celui qui s’est converti à l’islam en décembre 2017. « Je ne prie pas. Je vais sur Youtube pour regarder des choses sur l’islam. Je […]


Alexandre Métivier – Le Parisien