On aimerait bien savoir comment est-ce possible qu’il puisse y avoir une troisième vague d’épidémie à Hong Kong alors qu’il n’y a eu ni de première et encore moins de seconde vague ! On nage en plein délire.

Les médias français sont en train de mentir encore et encore en essayant de terroriser les masses pour leur faire croire qu’une deuxième vague, aussi meurtrière que la première, est tout à fait possible. En réalité, Hong Kong, malgré une politique de tests massifs, n’a comptabilisé que 1600 cas positifs et 10 décès ! À partir de ces chiffres ridicules et si on les compare à la France, l’Espagne ou l’Italie, comment peuvent-ils oser parler de deuxième vague ?